Contribution à l'analyse automatisée de la déformation

par Bertrand Collin

Thèse de doctorat en Sciences appliquées

Sous la direction de Bertrand Zavidovique.

Soutenue en 1994

à Paris 11 .


  • Résumé

    Nous abordons dans ce manuscrit la déformation dans le cadre général de la vision par ordinateur. Bien qu'elle soit abondamment exploitée en synthèse d'images, la déformation est peu étudiée du point de vue de l'analyse. Afin de limiter le vaste sujet qu'elle recouvre nous envisageons l'analyse de la déformation dans le cadre de la mécanique des solides afin d'en donner une définition adaptée au traitement des images. A partir des modelisations proposées dans le cadre de la résistance des matériaux nous proposons deux approches selon que déformation et mouvement ne sont pas séparables (cas élastique) ou qu'ils le soient (cas plastique). Deux études sont developpees pour illustrer cette approche. La première concerne l'analyse automatique du mouvement et de la déformation de structures magnétiques solaires (filaments facules) a partir de séquences d'images. Il s'agit d'illustrer le cas élastique pour lequel la solution envisagée est l'exploitation de la connaissance a priori. La connaissance physique relative aux travaux théoriques et/ou expérimentaux des astrophysiciens est traduite en termes de traitement d'images afin d'exhiber une structure (dite de référence) dans l'image et de permettre ainsi de suivre son évolution dans le temps et donc sa déformation. L'utilisation de la programmation dynamique et l'introduction d'une vision multi-echelle permet de gérer tant l'aspect multi cibles que l'ampleur des déformations observées durant le mouvement des différentes structures. Le deuxième aspect de la déformation recherche une structure interne a l'image et utilise dans ce but la texture comme support privilégie de la déformation. Nous montrons comment la déformation vient moduler le spectre de fréquences d'une image de texture. Nous introduisons un nouveau modèle de texture constitue de fréquences porteuses et d'enveloppes de modulation. La détection de ces dernières et la démodulation en fréquence permet de remonter jusqu'a la déformation. Nous analysons les limites du modèle présente ainsi que les textures susceptibles d'être investiguées par cette voie. De nombreux résultats sont représentes illustrant tant la détection que la quantification de la déformation. Une dernière partie montre une utilisation possible de ce modèle de texture dans le cadre de séquences d'images afin de poursuivre un objet dissimule formant son environnement


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol.(206 p.)
  • Annexes : 113 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Observatoire de la Côte d'Azur. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 006908
  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-011919
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.