Caracterisation de plusieurs races bovines francaises a l'aide de marqueurs polymorphes

par KATAYOUN MOAZAMI GOUDARZI

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de P. MARTIN.

Soutenue en 1994

à Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Une etude prealable de la variabilite de 18 races bovines francaises a partir de marqueurs biochimiques a permis de distinguer 4 sous-ensembles de races. Cette etude a ete approfondie par une analyse du polymorphismes au niveau de l'adn en utilisant les microsatellites comme marqueurs. Dix races bovines francaises choisies de facon a ce que les quatre sous-ensembles decrits soient bien representes ont ete selectionnees. Le polymorphisme de 17 microsatellites localises sur des chromosomes differents a ete analyse soit en radioactivite soit en fluorescence. L'examen des frequences alleliques par race et par marqueur revele finement la variabilite genetique presente dans toutes les races. L'analyse en donnees centrees nous a permis de distinguer quatre microsatellites qui semblent etre les plus informatifs. La variabilite intra-race a ete quantifiee par les taux d'heterozygotie observee, theorique et theorique non biaisee. Ces resultats nous ont permis de constater que la race la plus polymorphe etait la race charolaise, au contraire de la race jersiaise qui presente le taux d'heterozygotie non biaise le plus faible. Nous avons egalement verifie si les populations etaient en equilibre de hardy-weinberg. Huit cas de desequilibre sur les 160 testes ont pu etre detectes. Plusieurs hypotheses peuvent expliquer ces desequilibres, les plus vraisemblables etant, le simple hasard et la presence d'alleles nuls. La variabilite inter-race a ete estimee en utilisant quatre indices de distance genetique: la distance de rogers, la distance de cavalli-sforza, la distance standard de nei et la distance de bowcock. Les trois premiers indices tiennent compte d'informations quantitatives alors que le dernier est calcule a partir d'informations alternatives. Les matrices de distances ont permis la construction de phenogrammes par la methode d'upgma ou du nj. Meme si des resultats assez discordants sont obtenus, quelques points communs apparaissent toutefois: les races charolaise, montbeliarde et vosgienne semblent d'apres nos resultats genetiquement proches. Les races holstein et maine-anjou sont le plus souvent regroupees. La race normande occupe une position a part ou est associee a la jersiaise. Les positions des trois races, limousine, bretonne pie-noire et parthenaise different de celles fournies par d'autres methodes d'analyse


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 224 P.
  • Annexes : 307 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-011904
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.