Aimantation et susceptibilite en chimie moleculaire

par PIERRE BERGERAT

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de O. KAHN.

Soutenue en 1994

à Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Ce travail est constitue de trois parties: la premiere partie traite de l'utilisation des champs magnetiques intenses en magnetisme moleculaire. Un champ intense peut provoquer un renversement de spin dans des systemes presentant de faibles couplages. L'interpretation de ce phenomene de decouplage nous permet pour une serie de composes moleculaires d'obtenir des informations inaccessibles par toute autre technique. Ces informations ont trait aux parametres d'interaction d'echange et d'anisotropie magnetique. Dans la seconde partie, nous caracterisons la structure, en particulier par spectroscopie exafs, d'une famille de materiaux moleculaires, les terephthalates de cuivre (ii). L'etude de leurs proprietes magnetiques est presentee et met en evidence trois nouveaux aimants moleculaires. Des correlations qualitatives entre la structure et le magnetisme sont proposees. La derniere partie concerne des complexes polynucleaires organometalliques a couche ouverte. Nous presentons une etude detaillee des proprietes magnetiques de deux familles de composes a pont silyl et fulvalene. L'interaction magnetique dans ces complexes est discutee qualitativement


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 284 P.
  • Annexes : 389 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-011900
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.