Etude des reseaux kondo magnetiques ybp, ybn, ybpdsb par spectroscopie mossbauer sur #1#7#0yb

par GUENAELLE LE BRAS

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de P. BONVILLE.

Soutenue en 1994

à Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Cette these est consacree a l'etude des reseaux kondo d'ytterbium ybp, ybn et ybpdsb par les techniques suivantes: spectroscopies mossbauer et de muons, mesures de chaleur specifique, magnetiques et de diffusion de neutrons. Sur le site de la terre rare, la presence des fluctuations de spin, inherentes a l'etat kondo (t#k) tend a contrecarrer l'effet de l'echange rkky (t#r#k#k#y). Cette competition, modelisee par doniach, confere aux reseaux kondo des phases magnetiques anormales dont les caracteristiques dependent de l'importance relative des deux interactions antagonistes t#k et t#r#k#k#y. Dans ybp, ybn et dans un premier echantillon de ybpdsb, nous avons observe un ordre magnetique a longue distance au dessous d'une temperature de neel bien plus faible que t#r#k#k#y et des moments magnetiques fortement reduits. Nous rendons assez bien compte de ces proprietes magnetiques a l'aide de modeles theoriques approches de resolution du hamiltonien d'anderson dans lesquels on peut inclure les levees de degenerescence dues a l'interaction de champ cristallin et aux interactions zeeman et d'echange. Le calcul variationnel et les mesures de chaleur specifique nous ont permis d'estimer que le couplage kondo est du meme ordre de grandeur que l'interaction d'echange rkky dans les trois composes. Ceci signifie qu'ils sont proches du point critique x#c du diagramme de doniach. Cette propriete rend ces materiaux tres sensibles aux perturbations susceptibles de modifier la densite d'etats de la bande de conduction n(e#f). C'est ce que nous avons observe dans un second echantillon de ybpdsb qui, contrairement au premier, ne presente pas de transition de phase mais des fortes correlations dynamiques a courte distance entre les moments d'ytterbium. Cette difference de comportement entre les deux echantillons est certainement due a d'une difference de stoechiometrie en ytterbium qui modifie n(e#f)


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 212 P.
  • Annexes : 136 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-011881
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.