Mesures des fonctions de structure en spin du nucleon

par THIERRY PUSSIEUX

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de C. CAVATA.

Soutenue en 1994

à Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Cette these est consacree aux mesures des fonctions de structure en spin du proton et du deuton realisees via la diffusion profondement inelastique de muons polarises de hautes energies sur des cibles de protons et de deutons polarises. Nous possedons un cadre theorique pour l'etude de la structure du nucleon: la chromodynamique quantique. La regle de somme de bjorken, invoquant la difference des deux premiers moments des fonctions de structure en spin du proton et du neutron #p#1 - #n#1 = g#a/6, est directement derivee de cette theorie en ne faisant appel qu'a la symetrie d'isospin su(2). La verification experimentale de cette prediction confirmerait notre comprehension de la dynamique interne du nucleon et des processus d'interaction forte. De plus, nous montrons comment nos mesures permettent d'acceder a la contribution des quarks au spin du nucleon dans le modele des partons. Nous faisons ensuite le point sur les situations experimentale et theorique avant le debut de notre experience, suite aux resultats surprenants de la collaboration emc. Experimentalement, ces fonctions de structure sont determinees par la mesure d'une asymetrie de sections efficaces. L'analyse de cette experience commence donc par les programmes de reconstructions de trajectoires donnant la cinematique et la position du vertex de la diffusion et permettant ainsi d'acceder aux asymetries de taux de comptage. Une relation simple les relient a l'asymetrie de sections efficaces de photo-absorption par un nucleon et par consequent aux fonctions de structure en spin du nucleon. Nos resultats permettent d'estimer la fraction de spin du proton portee par les quarks a (q#2 = 10gev#2) = 22% 15% et la polarisation de la mer de quarks etranges a s(q#2 = 10gev#2) = - 12% 6% ce qui confirme les conclusions de emc. Une analyse combinee de toutes les donnees existantes sur le proton nous conduit a (q#2 = 10gev#2) = 27% 13% et s(q#2 = 10gev#2) = - 10% 5%. Une analyse combinee de toutes les donnees publiees sur le proton, le neutron et le deuton confirme la regle de somme de bjorken avec une precision de 10%


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 303 P.
  • Annexes : 108 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-011846
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.