Regulation de l'expressions du recepteur d2 dopaminergique, des proteines g et de la prolactine dans l'hypophyse de rat et dans des prolactinomes humains

par LAURE CHEVALIER-CACCAVELLI

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de ALAIN ENJALBERT.

Soutenue en 1994

à Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Dans l'hypophyse, la synthese et la secretion de la prolactine (prl) sont soumises au tonus inhibiteur exerce par la dopamine, qui agit en se liant aux recepteurs de type d2. Ces recepteurs inhibent l'activite de l'adenylate cyclase et de la phospholipase c par l'intermediaire respectivement des proteines gi2 et gq et regulent l'activite des canaux ca#2#+ via la proteine go et des canaux k#+ via la proteine gi3. Les mecanismes impliques dans l'inhibition dopaminergique de l'expression de la prl ne sont pas tous connus et nous nous sommes interesses au role de la proteine kinase c (pkc). La diminution des taux d'arnm de la prl induite par la bromocriptine, agoniste d2 dopaminergique, est reduite lorsque la pkc est desensibilisee. En fait la pkc intervient dans la regulation de l'expression de la prl par l'ampc et par le ca#2#+, deux voies de transduction associees au recepteur d2 dans les cellules lactotropes. Nous nous sommes ensuite interesses aux alterations de la regulation dopaminergique de la secretion de la prl dans les adenomes hypophysaires humains secretant de la prl. Les patients porteurs d'un prolactinome sont traites par la bromocriptine mais 5 a 18% des patients sont resistants. Cette resistance a la bromocriptine est une propriete intrinseque des cellules tumorales. La technique de pcr semi-quantitative que nous avons developpe, nous a permis de montrer que les prolactinomes resistants exprimaient 4 fois moins le recepteur d2 que les prolactinomes sensibles. Les taux d'arnm de la forme courte du recepteur d2 sont diminues de facon plus importante que ceux de la forme longue. Au niveau des proteines g, les taux d'arnm de go sont identiques chez les prolactinomes resistants et sensibles, de meme que le rapport gs/go. Seul le rapport gi2/go est plus faible dans les adenomes resistants que dans les adenomes sensibles. Ainsi, la resistance a la bromocriptine des prolactinomes est associee a la diminution des taux d'arnm du recepteur d2 et de l'expression relative de gi2


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 164 P.
  • Annexes : 504 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-011832
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.