Etude des evenements morphologiques, biochimiques et moleculaires associes a la mort cellulaire engendree par le cadmium sur une lignee lymphocytaire t humaine

par OLIVIER PELLEGRINI

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées. Psychologie. Sciences médicales

Sous la direction de YOLENE THOMAS.

Soutenue en 1994

à Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Parmi les metaux lourds, le cadmium est un agent toxique majeur de l'environnement. Le systeme immunitaire etant l'une des cibles privilegiees, nous avons etudie la nature de la toxicite induite par ce metal dans une lignee lymphocytaire t humaine, cem-c12. Le cadmium, en fonction de sa concentration, engendre deux mecanismes de mort cellulaire morphologiquement et biochimiquement distincte. A de faibles concentrations de cadmium, la mort cellulaire est precedee d'une condensation de la chromatine et d'une fragmentation reguliere de l'adn typique du processus d'apoptose. Par contre, a de fortes concentrations, la mort cellulaire se traduit par une lyse sans condensation de chromatine ou de fragmentation de l'adn, ce qui correspond a la necrose. D'autre part, nous avons examine l'expression de genes codant pour deux proteines de stress pouvant etre impliquees dans la toxicite et/ou la resistance au cadmium, la metallothioneine-iia (mt-iia) et la proteine de choc thermique 70 (hsp70). La cinetique de transcription de ces genes induite par le cadmium est identique. Par contre, les transcripts de la mt-iia sont exprimes a des concentrations non toxiques de cadmium alors que ceux de la hsp70 ne sont exprimes qu'a partir de la dose provoquant 50% de mortalite. Un pretraitement des cellules cem-c12 avec du cadmium diminue son effet cytotoxique et augmente la concentration en metal necessaire a l'induction des genes de la mt-iia et de la hsp70. Cependant, la mt-iia n'est pas le seul element en cause dans la protection du cadmium toxique. En effet, un pretraitement des cellules cem-c12 avec 10 m de zinc induit trois fois moins de transcripts de la mt-iia qu'un pretraitement par 1 m de cadmium, malgre une protection similaire. De plus, le verapamil, un inhibiteur des canaux calciques/potassiques, augmente la viabilite des cellules traitees par le cadmium, empeche la fragmentation de l'adn et augmente la concentration de cadmium necessaire a l'induction des genes de la mt-iia et de la hsp70. En conclusion, la toxicite et/ou la tolerance au cadmium n'est pas le resultat d'un seul mecanisme. En dehors du role preponderant de la mt-iia, l'action du metal sur des elements de transduction du signal et son mode d'incorporation restent a determiner


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 132 P.
  • Annexes : 388 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-011737
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.