Etude de la production de photons isoles dans les etats finals hadroniques des collisioins electron-positron au lep dans l'experience aleph

par DJAMAL SI MOHAND

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de Frédéric Perrier.

Soutenue en 1994

à Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les photons isoles, observes dans les desintegrations hadroniques du bozon z#0 cree dans les annihilations electron-positron au lep, proviennent essentiellement du rayonnement electromagnetique des quarks. Ces photons, qui ne sont pas affectes par la fragmentation, sont particulierement sensibles a l'emission de gluons; leur etude, a l'aide d'algorithmes de simulation tels que jetset, ariadne et herwig, constitue un moyen simple et precis de tester les differentes approches de qcd, en particulier dans la description de la competition photon-gluon. Notre analyse a revele que jetset predit (206)% moins de photons directs que le nombre mesure experimentalement. Ariadne, en revanche, semble surestimer legerement le taux de production de photons directs de (64)% alors que herwig reproduit fidelement l'ensemble de nos mesures. Apres correction des pertes d'acceptance et des effets d'hadronisation, le rapport d'embranchement du z#0 en hadrons plus photon, normalise au rapport d'embranchement du z#0 en hadrons, pour des photons d'energie superieure a 5 gev et eloignes d'au moins 20 des partons, a ete mesure en utilisant les donnees collectees par le detecteur aleph entre 1989 et 1992. Nous avons obtenu: br(z+hadrons)/br(zhadrons)=(4. 830. 120. 26)10##3, ou l'erreur est respectivement d'origine statistique et systematique. La section efficace de production de photons directs, mesuree en fonction du parametre de resolution qui traduit le degre d'isolation du photon par rapport au reste des particules, est compatible avec les predictions de calculs en elements de matrice a l'ordre o(,#s)


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 348 P.
  • Annexes : 243 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-011715
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.