Alliages ferritiques quatorze et vingt pour cent de chrome renforces par dispersion d'oxydes : effets des procedes de mise en forme sur les textures de deformation, la recristallisation et les proprietes de traction

par Hélène Regle

Thèse de doctorat en Sciences appliquées

Sous la direction de André Pineau.

Soutenue en 1994

à Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les alliages ferritiques renforces par dispersion d'oxydes sont envisages, dans le secteur nucleaire, comme materiaux pour le gainage des aiguilles combustibles. Dans le cadre de cette application, il etait necessaire de maitriser la microstructure de ces alliages afin d'optimiser les proprietes mecaniques et de garantir un bon compromis entre la resistance et la ductilite, aux temperatures de service. Les deux materiaux etudies sont les alliages ma neuf cent cinquante six et ma neuf cent cinquante sept, elabores par mecanosynthese. Notre travail a consiste a agir sur l'etat metallurgique de ces materiaux, en etudiant l'effet des procedes de mis en forme, le filage a chaud, l'etirage et le martelage a froid et des traitements thermiques sur la microstructure, la texture et les proprietes de traction des deux alliages. Nous avons cherche a maitriser la taille des grains et a diminuer leur anisotropie de forme. A l'etat de reception, ces materiaux possedent une tres forte texture cristallographique de type monocristallin. Le filage a chaud supplementaire induit la formation d'une texture de type fibre, un, un, zero. L'etirage maintient la texture de type fibre, mais celle-ci est d'autant moins marquee que la deformation est importante. Le martelage, en revanche, introduit une composante cyclique, dont le degre augmente avec la deformation. Les temperatures de recristallisation et les morphologies des grains recristallises dependent principalement du mode de mise en forme utilise. Nous avons montre que l'inhibition de la croissance des grains jusqu'a de hautes temperatures est due principalement a la faible mobilite des joints de grains speciaux generes par les textures tres marquees. La texture est indirectement responsable de l'avenement de la croissance anormale, conduisant a la formation de tres gros grains. En effet, lorsque la temperature est suffisante, les joints dont les grains ont des orientations heterogenes migrent en premier. A tres haute temperature, la difference de vitesse de migration entre les differents joints, due a la texture, est tres reduite et tous les grains peuvent croitre de maniere equivalente. Nous observons donc un mecanisme de croissance normale ou les grains sont classiquement epingles par les dispersoides


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 196 P.
  • Annexes : 78

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-011699
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.