Sens dessus dessous : organisation sociale et spatiale des Chimane d’Amazonie bolivienne

par Isabelle Daillant

Thèse de doctorat en Ethnologie

Sous la direction de Jacques Galinier.

Soutenue en 1994

à Paris 10 .


  • Résumé

    Apres avoir situé les Chimane (ainsi que leurs "parents", les mosetene voisins) dans un cadre historique, puis avoir exposé quelques principes fondamentaux de leur identité (en examinant notamment les relations qu'ils entretiennent avec leurs voisins indiens et boliviens), ce travail aborde l7un de ses deux thèmes majeurs : le système de parente. Comme souvent en Amazonie, celui des Chimane est cognatique et dravidien mais il présente en outre la particularité remarquable de fonctionner sur un mode global. L'analyse montre comment ce fonctionnement atypique peut résulter de la synthèse entre les différentes composantes du système ou des parties extrêmement rigoureuses (pour ce qui est de la terminologie et des mariages) coexistent avec des parties singulièrement souples (en matière de résidence et d'attitudes) qui s'avèrent également nécessaires. Outre des problèmes théoriques, cette configuration soulève encore une question démographique à laquelle une hypothèse concernant la constitution du réseau de parente actuel peut fournir une réponse. La partie suivante, consacrée à la religion et à un ancien mode d'organisation sociale plus formalise, s'attache à la fois à compléter la sociologie Chimane (accusations intra et inter-ethniques de sorcellerie, relations avec des esprits "parents") et à mettre en évidence certaines représentations spatiales (manifestées par les mythes, le destin post mortem, la localisation des esprits, le rituel, les anciens villages). La dernière partie porte spécifiquement sur la spatialité : soulignant la récurrence de la figure du retournement, elle propose aussi une vision d'ensemble de la morphologie et de l'orientation du monde Chimane. Celui-ci est organisé par une opposition intérieur extérieur qui admet plusieurs réalisations concrètes (concentrique, ouest est, dessous dessus) et qui ordonne de nombreuses représentations. Selon le registre auquel elles appartiennent, elles s'agencent en plusieurs tableaux qui, tout en obéissant aux mêmes principes de base, restent relativement autonomes.

  • Titre traduit

    Upside down : social and spatial organization among the Chimane of the Bolivian amazon


  • Résumé

    This enquiry first sketches the historical background of the Chimane (as well as of their "relatives" and neighbors, the mostene) and sets out some of the fundamental of their identity (i. A. With reference to their relationships with their Indian and Bolivian neighbors). It then addresses of its two major themes: the kinship system. As is common in the amazon, the Chimane system is cognatic and Dravidian but it is in addition characterized by a singular distinctive mark: it is a global mode of functioning. The analysis seeks to show how this a-typical fea may result from the conjunction of different components of the system which combines very rigorous parts (concerning terminology and marriage) with others that are most flexible (in matters of residence and attitudes) but not less necessary. In addition to such theoretical issues, this pattern raises a problem of demography to which an answer may be provided by a historical hypothesis concerning the emergence of the present kinship network. The following section, dealing with religion and with an older, more formal, type of social organization, seeks both to give a fuller picture of the Chimane sociology (e. G. Intra-and inter-ethnic accusations of witchcraft, relationships with spirit «relatives") and to throw some light on a series of spatial representations (underpinning myths, views of after-death destiny, localization of spirits, rituals, former village topography). The last section deals specifically with spatial sues: noting the recurrence of the "reversal" theme, it also proposes an overall view of the morphology and orientation of the Chimane world. This is ordained by an internal-external opposition which can assume various concrete forms (concentric, west east, under over) and governs many representations. According to the spheres of reality to which they belong, these combine to form various pictures which while conforming to the same basic principles, remain relatively autonomous.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (769 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p.743-763

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T94 PA10-211
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.