Les origines du droit pénal et la religion : la Chine sous la dynastie des Yuan (1260-1368)

par Marie-Luce Mariani

Thèse de doctorat en Droit

Sous la direction de Maurice Robin et de Léon Vandermeersch.

Soutenue en 1994

à Pari X Nanterre .


  • Résumé

    “Les origines du droit pénal et la religion en Chine : la Chine sous la dynastie des Yuan (1260-1368)” traite des doctrines et des pratiques juridiques de la Chine du douzième et treizième siècles, au moment de la domination mongole. La confrontation des pratiques institutionnelles mongoles et de la tradition chinoise révèle la véritable nature du système normatif chinois : un droit disciplinaire fondé sur la protection de la famille, unité culturelle, économique et fiscale de base, et sur la défense de l’Etat symbolisé par l’empereur. Ce travail s’articule autour de deux parties principales. La première est consacrée à l’installation du pouvoir mongol en Chine et à la démarche institutionnelle et idéologique de la nouvelle dynastie, ce qui conduit à s’intéresser aux fondements religieux des normes chinoises. La deuxième partie s’attache à décrire et analyser les instituions juridiques de la Chine sino-mongole, en particulier à travers l’organisation juridique de la famille te l’intervention du souverain dans l’administration de la justice. Un index sélectif des principaux termes mongols et chinois figure en fin de texte.


  • Résumé

    “The origins of penal law in relation with religion: China under the Yuan dynasty (1260-1368)”, presents the legal doctrines and practices in China under the Mongolian domination. The confrontation between the Mongol institutional practices and the Chinese tradition reveals the real nature of the Chinese normative system: a disciplinary law based upon the protection of the family which is the basic cultural, economical and fiscal entity, and upon the defense of the State which is symbolized by the emperor. This work is divided in two main parts. The first one presents the establishment of the Mongol power in China and the institutional approach of the new dynasty. That leads to examinate the religious foundations of the Chinese rules. The second part shows and analyzes the legal institutions of the Sino-Mongolian China, especially through the juridical organization of the family and the ruler interference in the administration of justice. A selective index of the Mongolian and Chinese main terms is setting at the end of the text.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 496 f
  • Annexes : Bibliogr. p.440-503. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. BU Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TD 25-1994-7
  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T94 PA10-198
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.