Le sacré dans The Lord of the Rings de J. R. R. Tolkien

par Marc Chémali

Thèse de doctorat en Études anglaises

Sous la direction de Jean-Jacques Lecercle.

Soutenue en 1994

à Paris 10 .


  • Résumé

    The Lord of the rings est un récit hybride ou des éléments empruntés aux mythologies germano-scandinaves expriment une vision judéo-chrétienne. La représentation de la transcendance fait appel à la fois au sacer et au sanctus ainsi, le sacré s'oppose au saint et au profane. Cette opposition est redoublée par l'opposition entre les deux pôles du sacré. Ces oppositions multiples débouchent sur la guerre de l'anneau c'est-à-dire sur une crise sacrificielle a l'issue de laquelle le cosmos se trouve régénéré. Le cadre temporel du récit étant de ce fait la fin d'une ère et le début d'une autre, la représentation du temps renvoie au mythe. D’autant plus que le conflit et les protagonistes apparaissent comme les avatars du conflit primordial entre des créatures de nature angélique. Cette dimension cyclique du temps est contredite par une intégration dudit conflit a une trame historique, soit une représentation linéaire du temps. De même, l'espace est représenté de manière hétérogène : il est à la fois ptolémaïque et copernicien, et s'organise en réseaux de ruptures ou les espaces sacrés vont s'opposer entre eux, mais aussi aux espaces saints et à l'espace profane, chaotique et indifférencié. Ces ruptures spatio-temporelles qui fondent le cosmos se retrouvent également sur le plan linguistique. En plus des ruptures de ton - notamment l'utilisation ponctuelle d'archaïsmes -, le passage de la prose au vers marquent l'irruption du sacre dans le monde. Enfin, l'invention de langues elfiques à la fois liturgiques et hiérophantiques inscrit le principe de perméabilité esprit matière au cœur du récit. L’anneau qui apparait comme la manifestation ultime de cette perméabilité est un renvoi évident a la mythologie païenne germano-scandinave. L’originalité de la quête tolkienienne est qu'elle vise à détruire cet anneau. C’est ainsi que dans le renoncement final au pouvoir le mythe s'anéantit pour céder la place à l'histoire sainte.

  • Titre traduit

    ˜The œsacred int The Lord of the rings


  • Résumé

    The Lord of the Rings is a hybrid in which elements borrowed from northern mythologies are used to express a Judeo-Christian weltanschauung the representation of transcendence calls both on the notions of sacer and sanctus. Thus can we oppose the sacred to the holy and to the profane. This opposition is redoubled by that between the two antithetic poles of the sacred. Those manifold oppositions lead to the war or the ring, he to a sacrificial crisis at the end of which the whole cosmos is regenerated. The time setting of the action being at once the end of an age and the beginning of another, the representation of time appears derived from myth. All the more so as the conflict and the protagonists are presented as avatars of the primordial conflict that involved creatures of angelic natures. This cyclical dimension of time is contradicted by an integration of the conflict to a historical frame, i. E. A linear representation of time. Likewise, space is represented heterogeneously: it is both Ptolemaic and Copernican and is organized in a network of oppositions between sacred places themselves, but also between them and holy or profane places. This space-time heterogeneity that founds the cosmos finds an echo on the linguistic level. In addition to the sudden shifts in the narrative tone - mainly the recourse to archaisms - , the shift from prose to verse also marks the intrusion of the sacred in the world. Lastly, the invention of elfish liturgical and hier ophanical tongues places the principle of spirit matter permeability at the heart of the story. The ring, the ultimate manifestation of this permeability, is an obvious reference to northern heathen mythology. The originality of Tolkien’s quest is that it aims at destroying the ring. This is how, in the final renunciation to power, myth annihilates itself to make room for holy history.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (417 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p.407-416.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T94 PA10-168
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.