W. S. Burroughs : individualisme, révolution et post-modernisme

par Philippe Barbé

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Annie Kriegel.

Soutenue en 1994

à Paris 10 .


  • Résumé

    Cette dissertation présente une lecture sociologique de l'œuvre burroughsienne écrite entre 1953 avec la publication de Junky et 1989 avec la publication de Interzone. La littérature burroughsienne est intéressante et sociologiquement pertinente car elle traduit la tension entre les restes d'une modernité fragmentée et encore dominante et les références de plus en plus nombreuses a l'existence d'une pensée esthétique postmoderne se voulant autonome. On constate tout d'abord la présence dans l'œuvre burroughsienne de thèmes socio-politiques directement hérites de la modernité (la révolution, les progrès de l'humanité; la rationalisation). D'autre part, on découvre dans la littérature burroughsienne la présence paradoxale de thèmes postmodernes (la dissolution des identités dans l'ultra-individualisme, la fin du politique et du social. . . ) Alors qu'une logique trop strictement postmoderne et schizophrénique aurait pu placer l'individu en orbite autour de la réalité sociale, la littérature burroughsienne nous montre le chemin possible vers une socialité et une individualité nouvelles, minimales et postmodernes.

  • Titre traduit

    W. S. Burroughs : individualism, revolution and postmodernism


  • Résumé

    This dissertation presents a sociological reading of the literary works written by W. S. Burroughs between junky in 1953 and interzone in 1989 this burroughsian literature is useful because it perfectly conveys the tension between the remain s of a fragmented modernity which is still dominant and the more and more numerous hypothesis and references which insis t on postmodern aesthetic thought. First, we note in the burroughsian narrative the presence of socio-political and cultural themes directly descending from modern thought (the revolution, the refusal of the alienation of montind from t he power of the state and from the forces of rationalization). Secondly, we discover in the burroughsian works the paradoxal presence of themes which one called postmodern such as the dissolution of identities in ultra-individualism and the growing massification of societies as well as the end and the surpassing of politicsand history. While the postmodern and schizophrenic logic could put the individual into orbit out of the social world, the burroughsian literature shows us a possible way which could lead to a new and minimal postmodern sociality and individuality.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : T94 PA10-128
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.