Cortona : une cité-état aux marches de la Toscane, quinzième-seizième siècles

par Céline Pérol

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de André Vauchez.

Soutenue en 1994

à Paris 10 .


  • Résumé

    Une monographie de la ville de Cortone (Italie, prov. D'Arezzo), cite de second plan et frontalière dans la toscane des XVe et XVIe siècles et dans l'état régional florentin qui s'affirme a la même période. Il s'agit d'une analyse politique et sociale de la cite et du compromis qui s'établit entre Cortone et florence au cours de la période. La première partie de la thèse est consacrée à l'évolution des espaces qui composent la territorialité cortenaise: le territoire militaire et l'invention d'une ligne-frontière, les régions économiques et la permanence d'une zone transfrontalière, la ville et sa campagne, et l'espace "intra-muros". Suit une analyse détaillée de la société politique citadine à travers le système d'attribution et la composition des magistratures municipales. Le dernier volet propose une analyse politique de l'ordre social à travers le système anthroponymique (diffusion des noms de famille et choix des prénoms), la distribution spatiale des lignages patriciens le portrait économique et matrimonial de l’Elite municipale. Cette étude souligne l'originalité d'une cite de frontière dans le cadre de la formation d'un état régional.

  • Titre traduit

    Cortona : a city-state in the border of Tuscany, fifteenth-sixteenth centuries


  • Résumé

    A monograph of Cortona (Italy, Arezzo’s province), a secondary and borderer city in the Tuscany of the XVth and XVIth century and in the Florentine regional state. This work proposes a political and social study of the city and of the compromises between Cortona and Florence built in this period. The first part of the thesis is about the evolution of spaces, Cortona’s territoriality components: military territory and the invention of a borderline, the economical regions and the permanence of a trans-border region, the city and its countryside and the "intra-muros" space. Follows a deep analysis of the urban political society through the attribution system and the composition of municipal offices. Finally, the last part gives a political study of the "social order" through the anthroponomical system (spelling of names, choice of first names), through the spatial distribution of patrician lineages, the economical and matrimonial description of the municipal elite. This work underlines the originality of a border-city in the formation of a regional state.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (626 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p.593-621

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Nanterre. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T94 PA10-121

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Institut de recherches historiques du Septentrion. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MIC TH 1497
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.