La néophobie alimentaire chez l'enfant

par Liliane Hanse

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Matty Chiva.

Soutenue en 1994

à Paris 10 .


  • Résumé

    Le but de cette thèse est d'étudier la néophobie alimentaire des enfants. Elle comprend tout d'abord une revue de question sur la part des facteurs innés et celle des facteurs appris dans la formation des gouts et dégout pour les aliments. Les connaissances disponibles actuellement sur la néophobie alimentaire sont ensuite exposées, débouchant sur l'expose de la problématique et des hypothèses de travail. Cette thèse vise à améliorer les connaissances sur l'évolution de la néophobie alimentaire des enfants en fonction de l’Age, et a préciser les conduites alimentaires liées a la néophobie ainsi que ses liens avec le style alimentaire. De plus l'étude comporte un volet nous renseignant sur les aliments préférés, les aliments rejetés et les aliments objets de dégout des enfants. Le dispositif expérimental est ensuite décrit : il consiste d'une part en l'utilisation d'un questionnaire auto-administre auprès des parents de 579 sujets âgés de 21 mois a 10 ans ; d'autre part 18 entretiens cliniques ont été réalisés auprès de mères de jeunes enfants, ceux-ci ayant été soumis à un test gustatif. Le dernier chapitre expose les résultats et montre : la mise en place progressive chez l'enfant d'une conduite adaptative de néophobie alimentaire modérée ainsi qu'une fréquence importante d'une néophobie alimentaire forte entre 4 ans et 6 ; 11 ans. Cette période du développement de l'enfant parait être centrale dans l'acquisition de l'autonomie alimentaire. Les aliments préférés des enfants sont les pommes de terre, les pâtes, le poulet et la viande rouge. Les aliments les moins appréciés sont les légumes.

  • Titre traduit

    Food neophobia in the child


  • Résumé

    The aim of this thesis is the study of children's food neophobia. Initially it includes a review of the part that innate and learned factors plays in the development of likes and dislikes for food. What is known about food neophobia to date is then presented, thus leading to an overview of problematics and hypothesis. This thesis intends to improve the knowledge connected to the evolution of food neophobia in children according to their age, and to specify the eating behavior connected to neophobia as well as its links with eating habits. Furthermore the study includes a section on children's food preferences, food aversions and food disgusts. The method is then described: on one hand, 579 questionnaires were completed by the parents of children from 21 months to 10 years old; on the other hand, 18 semistructured interviews were conducted with mothers whose children were submitted to a gustatory testing. The results are explained in the last chapter and demonstrate the gradual development in a child of the adaptive behavior of moderate food neophobia as well as a high frequency of a strong food neophobia between 4 and 6;11 years old. This period in the development of a child seems to be central in acquiring food autonomy. Children's favorite foods are: potatoes, pasta, chicken and red meat. The most disliked foods are vegetables and the ones who definitively arouse disgust are animal products and some vegetables. Mothers' anxiety seems to emphasize the negative food behavior in children.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (337 f.)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Nanterre. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T94 PA10-095
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.