La fête des rois afro-esméraldienne ( en République de l'Equateur)

par Jean Rahier

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Carmen Bernand.

Soutenue en 1994

à Paris 10 .


  • Résumé

    L'objet de la thèse est l'interprétation de la fête des rois (épiphanie) célébrée par les noirs de la province d’Esmeraldas (afro-esméraldiens) les 6, 7 et 8 janvier. L'analyse est centrée sur les variantes de la fête dans deux villages : la Tola et Santo Domingo de Onzole. L'approche adoptée s'écarte des analyses traditionnelles qui ne s'intéressaient qu'a la question des origines africaines des manifestations socio-culturelles des afro-américains. L'objectif est de replacer les deux variantes dans chacun des deux contextes particuliers, qui fournissent les ressources indispensables a leur interprétation. A la Tola, par exemple, la fête exprime avant tout les tensions entre blanc-métis et noirs, alors qu'a Santo Domingo, ou les blancs-métis n'ont immigre aux environs du village que dans un passe très récent, ce sont les relations hommes-femmes qui sont la source d'inspiration la plus importante des saynètes. Cette fête, malgré son origine, n'est pas la réplique d'une célébration européenne. Son contenu exprime la vision que les afro-esméraldiens se font de leurs places dans la province, leurs sociologies populaires respectives.

  • Titre traduit

    ˜The œafro-esmeraldian festival of the kings (in the Republic of Ecuador)


  • Résumé

    The objective of the dissertation is to offer an interpretation of the festival of the kings (epiphany) as celebrated by the black people of the province of Esmeraldas (afro-esmeraldians) during three days : January the 6th, the 7th and the 8th. The analysis is focused on versions of the festival in two villages: la Tola and Santo Domingo de Onzole. The approach adopted contrasts with traditional analysis which were mainly interested by the african-americains. The objective is to replace the two versions in each one of the particular contexts, that give the indispensable resources for their interpretation. In la Tola, for instance, the festival expresses the tensions of daily life between white-mestizos and blacks. In Santo Domingo, where white mestizos are immigrating in the region surrounding the village only in a recent past, the various plays of the festival express mostly the relations between genders.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (370 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p.362-370

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 94 PA10-90
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.