Se dire à la Renaissance : l'émergence du genre des mémoires et l'écriture personnelle à la Renaissance, en France

par Nadine Kuperty-Tsur

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Jean Céard.


  • Résumé

    Cette étude plaide pour une nouvelle lecture des mémoires et vise à réhabiliter la valeur historique du discours personnel qui s'y exprime. Se dire a la renaissance n'allait pas de soi, le genre des mémoires permet d'observer les modalités et les conditions d'émergence de cette nouvelle pratique culturelle prélude a l'autobiographie des temps modernes. Cette étude débute par l'analyse des composantes historiques et culturelles de la notion de personne au XVIe siècle. A chacune de ses étapes significatives, le récit mémorialiste développe un plaidoyer pro domo articule à partir de la représentation du moi et variant selon les impératifs spécifiques des différentes phases narratives. Le métadiscours des préfaces fournit une première théorisation du genre ou prime le rapport à l'histoire. Les récits d'enfance remaniant les modèles livres que connus participent de la première image du mémorialiste et s'enchainent sur les récits de succès. Les récits de disgrâce représentent le nœud du récit mémorialiste. Contraint à un replis sur les valeurs du moi, le mémorialiste les érige en morale universelle, cette étude s'achève sur les caractéristiques de l'écriture mémorialiste à la renaissance.

  • Titre traduit

    Self-expression in the renaissance a study of the memorial genre in the French renaissance and of the modalities of personal writing in the sixteenth century


  • Résumé

    This study pleads for a new reading of memoirs and aims at rehabilitating the historical value of the personal discourse expressed in the memoirs. Writing your own life story was not a simple matter in the renaissance, and through the genre of the memoirs one can observe the modalities and conditions required for the emergence of this new cultural practice which will lead to the autobiography of the modern times. At each of these significant narrative stages, the memorialist account develops a pro domo plea articulated by means of the representation of self and of its different aspects in the evolution of the account. This study analyses the prefaces, the tales from childhood, the tales of the "golden age", the stories of disgrace, and the different endings of the memoirs. The last chapter summarizes the characteristics of memorialist writing which began in the renaissance and explain the genre's success even today.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (331 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p.311-319. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : CF.16.173
  • Bibliothèque : Université Paris Nanterre. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T94 PA10-024
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.