Les difficultes de l'action intentionnelle de changement : dualite de l'action et ambivalence des representations

par Véronique Perret

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Gérard Koenig.

Soutenue en 1994

à Paris 9 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le changement organisationnel est un theme majeur autant que difficile pour l'organisation. Passant d'un mode de raisonnement statique a une approche dynamique et processuelle, l'etude des organisations a mis le changement au centre de ses reflexions et l'action intentionnelle au coeur de cette problematique. La revue de la litterature amene a proposer quatre modeles de changement issus de cette reflexion : le modele des cycles; le modele managerial; le modele politique; le modele de l'apprentissage. L'objet de cette these peut se formuler par la question suivante: quelles sont la nature et les difficultes de l'action intentionnelle de changement organisationnel ? afin de repondre a cette interrogation ce travail se propose d'explorer, grace a une methodologie qualitative et au travers d'une etude de cas en profondeur, les liens complexes qui unissent l'action intentionnelle de changement et son contexte apprehende dans ses dimensions tangible et intangible. La mise en evidence d'une ambivalence fondamentale dans les representations des acteurs face au changement conduit a remettre en cause les modeles dichotomiques (separant action et contexte, changement et stabilite) developpes par les approches classiques du changement. La prise en compte de l'ambivalence comme logique explicative conduit, dans la derniere partie de cette these, a proposer un modele dual d'action intentionnelle de changement reposant a la fois sur une logique de demarcation par rapport au contexte d'action et sur une logique d'appui sur ce contexte d'action. Ce modele demarcation - appui s'inscrit dans une conception de l'organisation concue comme un systeme complexe socialement construit, il invite a concevoir l'action intentionnelle de changement comme une action a la fois sur et dans un systeme organise.


  • Résumé

    Organisational change is a major issue as well as a major problem for organisations. Having progresses from a static mode of reasoning to a dynamic and process-based approach, organisational study has placed change at the centre of debate and deliberate change at the centre of the problem. The literary revue puts forward 4 models of change : the cyclical model, the managerial model ; and the learning model. The aim of this thesis cam be summed up in the following question : what is the nature of and what are the difficulties with deliberate organisational change ? in order to respond to these questions. This work intends to explore, through a qualitative methodology (an in depth case-study) the complex links between deliberate acts of change and potential context in tangible and intangible dimensions. The prominence of a fundamental ambivalence in the representations of those face to face with change leads us to question the dichotomic models (separating acts from context, change from stability) developed by the classical approaches to change. Taking into account ambivalence as an explanatory from of reasoning is followed by, in the last section of the thesis, a presentation of a dual model of intentional acts of change resting on a demarcation logic relative to the context of the action and, at the same time, on a supporting logic for the context of the action. This demarcation supporting model fits in with a conception of organisation as a complex, socially-constructed system and leads to a view of deliberate acts of change as acts both outside and inside an organised system.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Dauphine (Paris). Service commun de la documentation.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.