Inversion sismique par une méthode multi-échelles

par Fatimetou Mohamed-Saleck

Thèse de doctorat en Terre, océan, espace

Sous la direction de Guy Chavent.

Soutenue en 1994

à Paris 9 .


  • Résumé

    Les méthodes de gradient ont suscité beaucoup d'intérêt pour la résolution du problème d'inversion sismique. Mais, du fait de la non-linéarité de ce type de problèmes, l'estimation du champ de vitesse est très dépendante du choix du modèle initial. En effet, ces méthodes itératives ne garantissent qu'une convergence vers le minimum local le plus proche. Le minimum global ne peut être atteint que si le modèle initial contient déjà une approximation de ses composantes de plus grandes longueurs d'onde. Afin de traiter toutes les longueurs d'onde du champ de vitesse de manière identique, nous proposons de résoudre le problème d'inversion sismique en combinant les méthodes de multi grille et de gradient (méthode de quasi-Newton). Cela nous permet de contourner les minima locaux, et d'accélérer la convergence vers le minimum global en réduisant la quantité de calculs. Cette nouvelle approche a été testée avec succès sur les données synthétiques

  • Titre traduit

    A multi-scale seismic inversion


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 125 p
  • Annexes : 68 réf

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Dauphine (Paris). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.