L'angoisse et le sublime : la question de l'objet chez Freud, Heidegger et Kant

par Federica Sossi

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Jean-François Lyotard et de Jean-François Lyotard.

Soutenue en 1994

à Paris 8 .


  • Résumé

    Le but de cette these est d'interroger le probleme de l'objet a partir du sentiment de l'angoisse. Ce probleme est pose a partir des textes des trois auteurs qui ont analyse un sentiment de rien ou un sentiment dans l'absence de l'objet : les textes de freud et de heidegger, ou la difference entre l'angoisse et la peur est jouee sur l'absence de l'objet dan s l'angoisse, et la critique de la faculte de juger de kant, ou kant affirme que ce n'est que par erreur qu'on nomme sublime l'objet. La premiere partie cherche a decrire une oscillation entre la presence ou l'absence de l'objet dans les deux theories de l'angoisse esquissees par freud. On distingue ainsi une necessite de defense theorique face a un sentiment par lequel le sujet est expose a la puissance d'un objet qui n'est plus seulement au dehors. On analyse ensuite les textes de kant et de heidegger en retrouvant la meme ambiguite. La deuxieme partie pose la meme question, mais a partir des autres noeuds theoriques lies a ce probleme : l'etre-au-monde ou dans la nature - le probleme donc de l'habiter -, le lien entre le voir et l'ecouter, et le probleme du langage figure de l'oeuvre d'art ou du beau.

  • Titre traduit

    Anxiety and sublime : the problem of the object in freud, heidegger, and kant


  • Résumé

    The aim of this thesis is to examine the problem of the object in relation to the state of anxiety. The problem is posed using the texts of thte the three authors who have analysed a feeling of nothing, or a feeling in the absence of any object : those texts by freud and heidegger, in which the difference between anxiety and fear is constructed around the absence of th object in anxiety, and kant's third critique, where kant claims that it is only by error that we refer to the two theories of anxiety sketched out by freud. Here, we can discern the need for a theoretical defence in the fac e of a feeling in which the subject is exposed to the power of an object which is no longer only outside the subject. There follows an analysis of the texts by kant and heidegger, in which i detect the same ambiguity. The second section a pproaches the same question, but this time from the other theoretical angles inherent in this problematic : being-in-the -world or in nature, - the problem of dwelling -, the realtionship between seeing and listening, and the problem of the figurative language of the work of art, that is, beauty.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 555 f
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.: f. 541-554

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : -
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.