Les politiques urbaines en cote d'ivoire et leurs impacts sur l'habitat non planifie precaire : l'exemple de l'agglomeration d'abidjan

par ALPHONSE YAPI DIAHOU

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Michel Coquery.

Soutenue en 1994

à Paris 8 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Caracterise par des constructions en planches edifiees sur des terrains illegalement investis, l'habitat precaire constitue un defi pour les pouvoirs publics a abidjan, comme dans la plupart des grandes villes du tiers monde. Cet habitat connait une croissance soutenue sous l'effet de la croissance demographique d'une part, et de la crise economique d'autre part. Il attire une population diversifiee, a la fois par les origines ethniques et culturelles et par les parcours migratoires et socio-professionnels. Lieu de residence, l'habitat precaire est aussi un espace economique. Generateur d'un important artisanat de materiaux de construction, cet habitat accueille de nombreux artisans et commercants qui y exercent leurs activites. Ce qui en fait des espaces fiscaux pour les collectivites locales. Sur ces enjeux economiques se greffent des enjeux politiques et electoraux. Depuis la fin des annees 1970, cet habitat est l'objet d'une attention de la part de nombreuses institutions internationales. La banque mondiale en appelle a son integration dazns le systeme urbain. Mais les options qu'elle propose se heurtent a de nombreux interets locaux. La population consciente de son poids, face aux differents pouvoirs, developpe mille et une pratiques pour faire legitimer le fait accompli. L'etat doit parfois s'incliner face azux exigences des bailleurs de fonds et les dynamiques des populations. L'habitat precaire apparait a la fois comme un produit et un lieu de negociation et de marchandage. L'integration de ces deux caracteristiques par les


  • Résumé

    Like many cities of the third world, authorities in abidjan are confronted with a rapid expansion of squatters. A consequence of the increasing demographic pressure on the one hand and the effects of the economic crisis on the other hand, the number of wood and cardboard houses is growing continuously. This precarious habitat attracts people from different ethnic and cultural groups, and with very diverse migratory and socio-professional backgrounds. Important small scale craftsmen and trade people live. . . Work inside these slums and prosper. This habitat generates an important small-scale construction materials industry and attacts numerous craftsmen and traders. Since their activities prosper, these areas are intersting for local administrations in term of tax incomes. Additionally, there are political and electoral interests at stake. Since 1970, many international institutions have shown increasing interest in these settlements. The world bank has called for their full integration in the urban system, but this options often clashes against local interests. The population concerned has been become consious of their weight and developed strategies for obtaining the legalisation of the fait accompli. In front of both the population and the financial backers, the state has surrendered. More than ever, poor housing areas have became the objet of negotiations and bargainings. Thus, integrating those two ideals in reflexions concerning these settlements, may be a new and important way of solving the problem of precarious housing.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : THESE NON CORRIGEE

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Centre interdisciplinaire d'études urbaines. Centre de documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.