Les signes et les mutations : pour une étude sémiotique du grand commentaire du Yijing

par Dongliand Wang

Thèse de doctorat en Sémiotique

Sous la direction de Jean-Claude Coquet et de J-C. COQUET.

Soutenue en 1994

à Paris 8 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    L'etude semiotique du grand commentaire du yijing consiste a apporter un autre regard a la lecture d'un des plus grands livres canoniques de la culture chinoise. Dans cette perspective qui est occidentale, ce qui prime, c'est le principe de scienticite et le respect des marques textuelles. En tenant compte des etudes historiques et des decouvertes archeologiques en chine moderne, l'etude semiotique explicite les structures signifiantes du texte. Revele la profonde contradiction cachee au fond du grand commentaire (issu du mariage entre le rationalisme divinatoire et le rationalisme profane) et decouvre la derive du grand commentaire dans la lecture des hexagrammes et dans l'interpretation textuelle. Cette derive explique la diversite des points de vue dans les approches du yijing et la possibilite de la production du sens infini.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 440 f
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.: f. 413-427

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : -
  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : -
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.