La representation de l'action : l'interpretation des consignes dans des problemes isomorphes

par EVELYNE CLEMENT

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Jean-François Richard.

Soutenue en 1994

à Paris 8 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'etude des isomorphes de la tour de hanoi (simon et kotovsky, 1985; kotovsky et simon, 1989) a montre de grandes differences de difficulte entre les differentes versions. Les resultats suggerent que la difficulte majeure des problemes a transformation d'etat reside dans la comprehension de l'operateur exprimes dans les enonces. Notre hypothese est que la comprehension est facile dans les problemes de deplacement etudies, parce que les connaissances que l'on a sur le deplacement sont compatibles avec le point de vue pertinent sur l'action qu'il faut adopter pour resoudre ce type de probleme. En effet, toute action peut etre envisagee selon deux points de vue: i) celui du changement d'etat, ou l'on envisage le changement de l'objet, avant et apres transformation; ii) celui de la transformation ou c'est le processus continu du changement qui est pris en compte. Dans les problemes de transformation d'etat tel que la tour de hanoi et ses isomorphes, c'est le point de vue du changement d'etat qui est pertinent pour resoudre le probleme, parce que les deux regles de la consigne sont les conditions pour appliquer l'operateur: on doit pour cela envisager l'action du deplacement comme enlever un objet d'une place, puis le poser a une autre place. Dans les problemes de changement, on doit envisager le changement, comme enlever l'etat present de l'objet puis donner un nouvel etat a cet objet. Cette representation du changement est incompatible avec celle qui resulte de l'experience empirique que l'on a sur le changement de taille des choses ou des individus. Pour tester cette hypothese, nous avons utilise des versions de deplacement et de changement dans lesquelles les contextes semantiques mettent l'accent sur le point de vue du changement d'etat, ou sur celui de la transformation. Les resultats des differentes experiences presentees ici montrent que la source principale de difficulte d'un probleme n'est pas tant la nature de l'operateur mais le point de vue adopte sur cet operateur. On a montre ainsi que l'on pouvait rendre un probleme de deplacement difficile a resoudre si le contexte met l'accent sur le point de vue inadequat, et un probleme de changement plus facile a resoudre, si le point de vue adequat sur l'action est mis en relief dans le contexte semantique de l'enonce


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 332 P.
  • Annexes : 194 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.