Proteines g couplant les recepteurs peptidergiques et aminergiques au metabolisme des phosphoinositides membranaires : exemples du recepteur pancreatique de la bombesine et du recepteur histaminique h#3 gastrique

par CATHERINE PIGEON

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Florence Reyl-Desmars.

Soutenue en 1994

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'objectif de ce travail etait d'approfondir nos connaissances sur la nature des proteines g impliquees dans le couplage au metabolisme des phosphoinositides et au calcium de differents types de recepteurs regulant les fonctions digestives. 1. Sur des cellules pancreatiques isolees de rat, nous avons montre, a l'aide d'anticorps anti-proteines g, que la bombesine stimulait le metabolisme des phosphoinositides par l'intermediaire des sous-unites et b de la proteine regulatrice g#i#3. De plus, l'implication, dans cette stimulation, d'une phospholipase c de type b1 a ete demontree a l'aide d'anticorps sur un modele de proteines solubilisees et reconstituees. 2. Un recepteur histaminique h#3 de masse moleculaire 70 kda a ete purifie et caracterise a partir de la cellule tumorale gastrique humaine hgt1. Nous avons mis en evidence que ce recepteur active par l'agoniste h#3, (r)-meha inhibe le metabolisme des phosphoinositides par un mecanisme sensible a la toxine de bordetella pertussis. Une interaction avec le carbachol sur la formation des insp#3 a ete egalement caracterisee. 3. Sur ces memes cellules, nous avons precise la nature de cette interaction. Grace aux anticorps anti-proteines g, nous avons montre que l'agoniste muscarinique m1, mcn-a343 stimule le metabolisme des phosphoinositides par l'intermediaire de la proteine g#q alors que la (r)-meha l'inhibe en impliquant g#o. Par des etudes de liaisons au recepteur, nous avons demontre que l'interaction entre les agonistes ne se produit pas sur les recepteurs eux-memes. Les proteines g impliquees dans les deux effets etant de natures differentes, on peut en conclure que l'interaction aurait plutot lieu au niveau post-tranductionnel comme, par exemple, le canal cacium

  • Titre traduit

    Peptidergic and aminergic receptors coupling to g proteins and phosphoinositides metabolism: an example of pancreatic bombesin and gastric histamine h#3-receptor


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 225 P.
  • Annexes : 280 REF.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1994

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 1994PA077283
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.