Gene de l'insuline : etude des elements regulateurs chez la souris transgenique et introduction de mutations nulles dans des cellules souches embryonnaires

par JEAN-MICHEL ITIER

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de J. JAMI.

Soutenue en 1994

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le rat et la souris ont deux genes non alleliques qui codent pour une insuline fonctionnelle. Dans des souris transgeniques, l'enhancerdu gene insuline i de rat a une activite tissulaire restreinte, mais il induit l'expression du gene indicateur place sous le controle d'un promoteur ubiquitaire non seulement dans le pancreas, mais aussi dans le cerveau. Nous avons montre qu'en reintroduisant le promoteur du gene dans les constructions l'expression redevient strictement limitee au pancreas. Or on sait que chez le rat, le gene insuline i n'est pas exprime dans le cerveau alors que le gene ii l'est. Nos resultats indiquent que le promoteur du gene i est susceptible de controler negativement l'expression dans le cerveau et d'etre donc un element important de l'expression differentielle des deux genes insuline i et ii. Plusieurs elements de la region regulatrice du gene i de rat sont connus. Parmi eux, l'element far-flat est le plus important car il suffit a lui seul a activer l'expression d'un gene indicateur dans des cellules d'insulinome. Les elements regulateurs du gene de l'homme sont beaucoup moins bien connus. Nous avons introduit des mutations dans ce gene, portant sur des elements homologues a ceux decrits chez le rat, et construit des series de lignees de souris transgeniques pour chaque mutation. Nous avons ainsi pu etablir que l'elements gcii-ctii, homologue de far-flat, joue un role majeur dans le controle de l'efficacite de la transcription. La mutation des autres motifs susceptibles d'intervenir dans la regulation a un effet tres restreint. Aucune des mutations etudiees ne permet ni d'arreter la transcription du transgene ni de modifier son spectre d'expression dans le pancreas. Dans une seconde partie de ce travail, l'obtention de souris portant une mutation nulle du gene insuline ii a ete entreprise. Ce gene, qui est l'homologue du gene ii de rat, est exprime au cours du developpement dans le sac vitellin et en dehors du pancreas dans l'embryon lui-meme. La question qui se pose est de savoir si l'expression de ce gene est necessaire au developpement intra-uterin normal. Nous avons clone le gene dans une banque genomique de souris 129, construit deux vecteurs de recombinaison et obtenu des clones de cellules souches embryonnaires ou une copie du gene a ete deletee par recombinaison homologue. Ces clones ont ete introduits dans des blastocystes afin de developper des chimeres germinales


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 169 P.
  • Annexes : 211 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1994
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.