Autoanticorps naturels chez l'homme : proprietes ; role dans la regulation de l'autoreactivite en physiologie et en pathologie

par VINCENT HUREZ

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de M. KAZATCHKINE.

Soutenue en 1994

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Nous avons etudie l'expression et la regulation des anticorps naturels dans le serum humain et leur role dans la selection des repertoires immuns dans les conditions physiologiques et pathologiques. Les igg naturelles expriment une faible activite autoanticorps dans le serum ; lorsque ces igg sont purifiees a partir du serum, leur activite autoanticorps est bien superieure. L'activite autoanticorps des igg naturelles est donc controlee dans le serum. Parmi les facteurs seriques regulateurs, les igm jouent un role majeur en interagissant directement avec les regions variables des igg autologues. Nous avons compare la polyreactivite d'autoanticorps isoles a partir du serum d'individu sain et de patients atteints de maladies autoimmunes. La polyreactivite de certains autoanticorps naturels ne differe pas de celle des autoanticorps associees aux maladies autoimmunes. Le passage de l'autoreactivite physiologique a l'autoimmunite pathologique pourrait etre associee a un defaut de regulation des reponses immunes. Des preparations d'igg provenant de pools de plasma de donneurs sains (igiv) sont utilisees au cours du traitement de certaines maladies autoimmunes ou inflammatoires. Les effets immunomodulateurs des ivig peuvent dependre d'interactions entre les regions variables des igiv et les autoanticorps ou les molecules de surface des lymphocytes telles que le cd4. Nous avons ainsi observe que les ivig prevenaient le developpement de l'uveoretinite autoimmune experimentale chez des rats en induisant un etat d'anergie des lymphocytes t. L'activite des autoanticorps des patients atteints de maladies autoimmunes est inhibee in vitro par des pools d'igm humaines normales. Les effets inhibiteurs des igm naturelles sont, de ce cas, superieurs ou egaux a ceux des preparations therapeutiques d'igiv. Les igm humaines normales pourraient donc constituer un nouvel agent immunomodulateur potentiellement interessant pour le traitement des maladies autoimmunes


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 170 P.
  • Annexes : 268 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1994
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.