Le virus de l'hepatite d. Etude de l'arn viral lors de l'infection humaine et experimentale : analyse des variations genetiques

par Paul Deny

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées. Psychologie. Sciences médicales

Sous la direction de P. TIOLLAIS.

Soutenue en 1994

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le virus de l'hepatite d (vhd) est satellite du virus de l'hepatite b. Il provoque des hepatites aigues ou chroniques souvent graves. Les intrications vhb, vhd et hote induisent les lesions du foie. Le travail effectue a pour but d'approcher le role du vhd dans la gravite de la maladie. Ce travail s'appuie sur la detection et l'analyse de l'arn du vhd de 3 facons differentes: 1 l'etude du genome d'un virus issu d'infections experimentales (marmotte atteinte d'une maladie hepatique chronique severe), 2 l'etude de la replication du genome viral par amplification de genes, et l'interet de cette approche pour le diagnostic et le suivi therapeutique, 3 l'analyse des variations genetiques du vhd au cours du traitement par interferon chez l'homme. Au cours des transmissions experimentales, le genome du vhd est tres stable. Cependant, certaines mutations ponctuelles (codon 86, codon 196) sont susceptibles d'induire des modifications des proteines virales qui modifieraient le pouvoir pathogene. Chez certains patients, la persistance de la replication des deux virus (vhb et vhd) s'associe a des lesions hepatiques plus importantes. Dans le travail mene, cette eventualite survient chez des patients infectes par le vih, chez lesquels les replications des vhb et vhd sont conjointes et liees a l'immunodepression. Par ailleurs, la richesse de la replication du vhd et la diversite des quasi-especes engendrees refletent le pouvoir pathogene de virus se repliquant sous de hautes dose d'interferon chez l'homme. Pour ces virus, des mutations d'une region immunogene ou fonctionnelle de la proteine hd apparaissent. De plus, l'existence de genomes qui ont subi une deletion est susceptible d'aggraver l'atteinte du foie. L'ensemble des resultats laisse entrevoir plusieurs mecanismes participant aux lesions hepatiques liees a ce petit virus defectif, ne codant classiquement que pour deux proteines


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 212 P.
  • Annexes : 346 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1994
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.