Etude du repertoire fonctionnel et de la dynamique des lymphocytes t peripheriques pendant le developpement post-natal. Modelisation de la regulation reciproque des cellules t cd4#+

par GRACA COUTINHO

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de A. FREITAS.

Soutenue en 1994

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le systeme immunitaire du nouveau-ne differe a plusieurs egards de celui de l'adulte. Ainsi dans la periode neonatale, l'injection de cellules allogeniques a des souriceaux permet aux animaux traites d'accepter, plusieurs semaines apres, des greffes de peau allogenique de meme origine. Les mecanismes responsables de cette tolerance sont sujet de debat. Le profil de secretion d'interleukines par les cellules t a ete demontre correspondre avec differentes proprietes fonctionnelles de ces cellules. Ainsi, l'analyse des cytokines produites par les cellules t peripheriques pendant le developpement postnatal pourrait nous donner des renseignements sur leur etat fonctionnel. 1) nous avons pu demontrer que les cellules t peripheriques pendant la premiere semaine de vie expriment un profil d'interleukines avec une nette dominance de l'expression de l'il-4. La gestation est une situation physiologique ou une tolerance s'etablit entre la mere et le ftus. Dernierement il a ete suggere que pendant la gestation la reponse immunitaire serait dominee par l'expression de cytokines du type th2 qui pourrait biaiser la reponse immunitaire vers la production d'anticorps au detriment de l'immunite cellulaire (th1). Pour essayer de mieux comprendre ces mecanismes nous avons suivi l'expression de differentes cytokines a differents temps de gestation, dans le sang maternel ainsi que dans le placenta. 2) cette etude a revele que, dans le placenta, la cytokine la plus representee est l'il-4. Dans le sang maternel pendant la premiere semaine de gestation, le niveau de toutes les interleukines etudiees etaient augmente. Au contraire dans les deux dernieres semaines les niveaux trouves etaient normaux, voir meme au dessous du niveau basal. Pendant le developpement postnatal, les cellules t s'accumulent a la peripherie. Cependant, les processus qui sont responsables de l'augmentation du nombre de cellules t a la peripherie sont mal connus. 3) nous avons donc suivi la persistance de cellules t congeniques injectees chez le nouveau-ne, pendant le developpement postnatal. Cette etude a montre que l'augmentation du nombre de cellules t a la peripherie doit etre due a une accumulation de cellules migrant du thymus, plutot qu'a une expansion peripherique. 4) finalement, nous avons construit un modele sur la regulation reciproque des cellules cd4#+. Les resultats des modelisations ont montre que la regulation croisee des cellules t par les cytokines peut expliquer certains resultats experimentaux, tels que la fenetre de temps pour l'induction de tolerance neonatale, les consequences fonctionnelles de la thymectomie neonatale, et les transferts adoptifs de tolerance


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 235 P.
  • Annexes : 430 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1994
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.