Etude in vitro des effets du rayonnement des uv-a sur les cellules cutanees humaines

par PHILIPPE CLEMENT-LACROIX

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de L. DUBERTRET.

Soutenue en 1994

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les ultraviolets, dont les effets deleteres ont ete trop souvent sous-estimes participent a la cytotoxicite et a la carcinogenese cutanee. Ils interviendraient selon un mecanisme d'action indirect impliquant la genese d'especes reactives de l'oxygene. Nous avons etudie l'effet des uva (320-400 nm) sur des keratinocytes et des fibroblastes humains en culture ainsi que les mecanismes antioxydants de protection cellulaire. Cette etude a ete effectuee en parallele sur des keratinocytes et des fibroblastes humains obtenus a partir de biopsies de peau humaine saine. Sur le plan de l'immunologie cutanee, les uva induisent des perturbations biologiques qui aboutissent notamment a une suppression de la reponse immunitaire normale. Dans ce travail, nous avons etudie les capacites fonctionnelles des cellules de langerhans avant et apres irradiation uva. En parallele nous montre qu'un antioxydant puissant, tel que la vitamine e, etait capable de s'opposer en partie aux effets deleteres des uva sur les cellules de langerhans


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 154 P.
  • Annexes : 253 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1994
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.