Etude du recepteur de l'insuline dans le foie du rat gk diabetique non-isulinodependant et dans le rein de poulet, deux modeles d'insulinoresistance

par SALMA BISBIS

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de J. SIMON.

Soutenue en 1994

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les travaux realises dans cette these concernent l'etude du recepteur de l'insuline dans le foie du rat gk diabetique non insulinodependant et dans le rein de poulet, deux modeles d'insulinoresistance. Le rat gk hyperglycemique, hyperinsulinique mais non obese est resistant a l'insuline. Dans ce modele, l'activite de la pepck, enzyme cle de la neoglucogenese, est significativement elevee (double) en comparaison aux temoins. La concentration en arnm pepck reflete une tendance semblable sans atteindre cependant le niveau de signification. La neoglucogenese est donc plus elevee dans ce genotype et peut participer au developpement de l'hyperglycemie. La caracterisation des recepteurs a l'insuline dans le foie des rats gk a l'etat basal ou apres perfusion d'insuline au cours du clamp, a permis de depister une diminution de leur nombre en comparaison aux temoins. Leur activite tyrosine kinase n'est cependant pas alteree. La resistance hepatique a l'insuline presente chez le rat gk resulte donc au moins en partie de la diminution du nombre de recepteurs hepatiques en reponse a leur hyperinsulinisme chronique. Dans l'etat actuel des connaissances, la presence d'une alteration supplementaire au niveau post-recepteur ne peut etre exclue. Chez le poulet, l'insuline est susceptible d'intervenir dans le controle de la pepck renale cytosolique. Les recepteurs de l'insuline caracterises au niveau renal presentent des caracteristiques structurales et des proprietes de liaison semblables a celles decrites dans le foie de poulet et dans le rein de mammiferes. Leur regulation a ete etudiee dans deux situations modifiant la sensibilite a l'insuline: le jeune prolonge (48h) et un traitement a la corticosterone. Le nombre de recepteurs et l'activite pepck sont significativement augmentes au cours du jeune prolonge. L'autophosphorylation de la sous-unite b n'est pas modifiee en revanche la phosphorylation du substrat artificiel est significativement diminuee aux concentrations maximales d'insuline. Le nombre de recepteurs de l'insuline varie donc de facon inverse a l'insulinemie et leur activite kinase est inhibee par un jeune prolonge. Un traitement chronique a la corticosterone induit une insulinoresistance et augmente l'activite pepck renale. Le nombre, l'affinite, et l'activite tyrosine kinase des recepteurs ne sont pas alteres. L'insulinoresistance induite par l'exces de glucocorticoides resulte probablement de modifications postrecepteur, qui restent a identifier chez le poulet


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 126 P.
  • Annexes : 233 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1994
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.