Modifications du metabolisme des purines et des pyrimidines dans les tumeurs humaines, relation avec les desequilibres chromosomiques

par VALERIE BARDOT

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de B. DUTRILLAUX.

Soutenue en 1994

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Afin de preciser la signification des anomalies chromosomiques observees dans les cancers humains, l'hypothese d'une correlation avec les deregulations metaboliques a ete emise. L'analyse cytogenetique des cancers colorectaux a permis de distinguer deux types de cancers et les desequilibres chromosomiques observes dans ces tumeurs suggerent des modifications du metabolisme des pyrimidines. Une bonne correlation a pu etre mise en evidence, d'une part entre les activites thymidine kinase et thymidylate synthase et le nombre de chromosomes portant les genes respectifs, et d'autre part entre ces activites enzymatiques et le type cytogenetique de ces tumeurs, en particulier apres transplantation sur souris athymiques. Pour confirmer cette hypothese, d'autres tumeurs humaines ont ete etudiees, plus particulierement d'origine neuroectodermique comme les gliomes et les melanomes, pour lesquelles les desequilibres chromosomiques suggerent plutot des alterations du metabolisme des purines. Les activites de plusieurs enzymes impliquees dans ce metabolisme ont donc ete mesurees en relation avec les desequilibres chromosomiques observes dans ces tumeurs. Les gliomes et les melanomes sont caracterises par une baisse globale du metabolisme des purines, affectant la voie de recuperation et le catabolisme, comme le suggeraient les pertes chromosomiques frequemment observees dans ces tumeurs. De plus, les gliomes et les melanomes qui ont a la fois une origine embryonnaire et un profil cytogenetique proches, presentent egalement pour les purines, un profil metabolique comparable. Enfin, les neuroblastomes humains sont des tumeurs egalement d'origine neuroectodermique, qui peuvent se repartir en deux groupes en fonction des donnees cliniques et cytogenetiques. Nos resultats ont montre que ces deux groupes de tumeurs, caracterises par des profils chromosomiques distincts, presentaient deux profils metaboliques differents pour les purines et les pyrimidines. L'ensemble de ces travaux montre qu'il existe bien une relation entre le profil de desequilibres chromosomiques et le profil de deviations metaboliques dans ces tumeurs humaines. Toutefois, les alterations chromosomiques n'expliquent pas les modifications d'activites des enzymes impliquees dans le metabolisme des purines, par un effet de dosage genique. Nos resultats mettent egalement en evidence dans les gliomes, que les modifications metaboliques precedent l'apparition des anomalies chromosomiques et semblent en relation avec la progression tumorale, suggerant leur role determinant dans le processus de cancerogenese, en particulier a des stades precoces


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 234 P.
  • Annexes : 310 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1994
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.