Regulation de l'expression du gene murin de l'enolase beta dans les cellules myogeniques en culture

par SOPHIE BROSSET

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de M. LAZAR.

Soutenue en 1994

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Notre etude concerne les mecanismes de regulation genetique impliques dans la myogenese. Nous nous sommes interesses au gene murin codant la sous-unite beta de l'enolase, une enzyme de la glycolyse de structure dimerique. Ce gene n'est exprime que dans les muscles stries. Nous avons tout d'abord etabli la sequence complete du gene (5,3 kb), organise en 12 exons, et celle de sa region amont (1,8kb). La transcription est initiee a un seul site, in vivo et en culture, definissant une region promotrice unique. Un epissage alternatif, impliquant la region 5' non traduite, genere deux messagers, qui different par leur abondance, mais non par leurs profils d'expression tissulaire, cellulaire et ontogenique. Le gene beta presente l'interet particulier, parmi les genes d'expression specifique du muscle, d'etre deja exprime dans les myoblastes proliferatifs. Nous avons pu montrer, par une approche fondee sur l'isolement de l'arn neosynthetise a partir de l'arn total, que l'accumulation d'arnm accompagnant la differenciation terminale resulte d'un accroissement d'activite transcriptionnelle du gene et non d'une stabilisation de l'arnm preexistant. Nous avons alors entrepris la recherche des motifs et des facteurs trans-regulateurs impliques dans l'expression du gene aux stades myoblastes et myotubes. Une analyse fonctionnelle des sequences regulatrices putatives par transfection transitoire a permis d'identifier un amplificateur specifique de l'etat myotube dans le premier intron. L'analyse deletionnelle de cet amplificateur et du promoteur proximal, ainsi que la mise en evidence de complexes adn-proteines specifiques, ont revele l'importance fonctionnelle des sites de fixation de facteurs des familles nf-i, sp1 (presents dans le promoteur proximal), mef2 et myod (dans l'amplificateur). La cartographie des sites d'hypersensibilite a la dnasei, effectuee en parallele, montre que cet amplificateur intronique intervient aussi in vivo dans la regulation de l'expression du gene de l'enolase beta dans les cellules musculaires differenciees


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 211 P.
  • Annexes : 227 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1994
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.