Mesure et comportement des hydrocarbures non methaniques en atmosphere naturelle : experimentation a la pointe de bretagne

par HACENE BOUDRIES

Thèse de doctorat en Terre, océan, espace

Sous la direction de G. TOUPANCE.

Soutenue en 1994

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Plusieurs etudes ont deja montre l'importance des hydrocarbures non methaniques dans la production des oxydants photochimiques tels que l'ozone et le peroxyacetylnitrate. Une station de mesure d'hydrocarbures non methaniques, en continu et en temps reel, a ete implantee a porspoder (pointe de bretagne), a l'extreme nord-ouest de la france, face a l'ocean atlantique. 12 prelevement par jours ont ete effectues depuis fevrier 1992. Des retrotrajectoires tridimensionnelles (calculees a 0h et a 12h et une pression de 912 mbar) ont ete utilisees pour differencier les differentes parcelle d'air en fonction de leur origine et de leur direction. L'analyse de ces retrotrajectoires nous a permis de definir 2 categories de classes opposant les masses d'air purement oceaniques aux masses d'air ayant subi un contact, meme bref, avec le continent. La variation saisonniere de la plupart des hydrocarbures ont montre un maximum de concentration en hiver et un minimum en ete quelque soit l'origine de la masse d'air. Les plus faibles concentrations ont ete enregistrees pour les masses d'air oceaniques. La variation du rapport hiver/ete en fonction de la reactivite de chaque hydrocarbure a montre, que pour les masses d'air continentales la chimie des oh constitue la principale voie d'oxydation des hydrocarbures dans l'atmosphere, tandis que dans le cas des masses d'air purement oceaniques, un transport a longue distance depuis le continent americain couple a une emission oceanique ont ete mis en evidence. Pour le cas des masses purement oceaniques, la chimie des hydroxyles n'est plus suffisante pour expliquer la composition de la masse d'air observee a porspoder. Nous montrons que la chimie de nuit faisant intervenir les radicaux no#3 ne semble pas suffisante pour interpreter les observations et que les reactions d'oxydations des hydrocarbures faisant intervenir l'atome de chlore, ainsi qu'une dilution de la masse d'air dans une masse d'air plus agee sont indispensable pour expliquer les rapports de concentration mesures a porspoder


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 169 P.
  • Annexes : 73 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1994
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.