Immunogenicite de trois proteines du vih-1 : reponse t auxiliaire a p27(nef), p18(gag), et v3 de gp120 (env)

par JEAN-NOEL BILLAUD

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de J.-C. GLUCKMAN.

Soutenue en 1994

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Nous avons caracterise la reponse t auxiliaire de trois antigenes de vih-1 (nef, la p18 et la boucle v3 de la gp 120), chez le chimpanze immunise et chez l'homme non immun, dans le but de determiner les epitopes t auxiliaires qui pourraient etre inclus dans un vaccin synthetique anti-vih. Nef injectee sous forme soluble recombinante est immunogene chez le chimpanze chez lequel une reponse proliferative forte et soutenue est detectable apres immunisation. Nous avons determine la presence d'un epitope t majeur en position c-terminale de la proteine et l'existence d'au moins un autre epitope situe aux alentours de la region centrale. Nous avons determine egalement la presence d'epitopes b dans la region n-terminale de la proteine, d'au moins deux epitopes b dans la region centrale et d'un epitope b dans la region c-terminale, indiquant que cette extremite porte a la fois un site t auxiliaire et un site b. La p18 est immunogene chez le chimpanze chez lequel une reponse proliferative specifique est detectable apres immunisation. Par sensibilisation primaire in vitro, nous avons par ailleurs genere des lignees t auxiliaires specifiques de p18 a partir de lymphocytes humains de sujets vih-seronegatifs. La reponse specifique anti-p18 des lignees est restreinte par les molecules de classe ii du cmh. Dans les deux modeles experimentaux, aucun epitope t auxiliaire n'a pu etre identifie a l'aide des peptides synthetiques utilises. Cela peut etre du au fait que la reconnaissance et la presentation du ou des epitopes de p18 necessite la presence simultanee des deux cysteines, lors de la degradation proteolytique effectuee par les apc. Nous testons actuellement de nouvelles formes proteiques de p18 et de nouveaux peptides synthetiques dont les cysteines sont protegees par des groupements reversibles. Nous avons etabli des lignees cellulaires humaines t auxiliaires anti-v3 par sensibilisation primaire in vitro de lymphocytes de donneurs sains vih-seronegatifs, a l'aide de peptides synthetiques derives de v3 de deux isolats de vih-1. Trois sites antigeniques ont ete individualises au sein de la boucle v3lai et deux sites antigeniques ont pu etre localises au sein de la boucle v3mn. Nous avons montre par ailleurs que la boucle v3 est presentee et reconnue dans le contexte de plusieurs alleles hla-dr. Aucune des lignees lymphocytaires anti-v3 ne repond a la gp160 native homologue et les resultats obtenus in vivo chez le chimpanze apres immunisation, chez lequel la reponse proliferative a v3 n'apparait qu'apres injection du peptide de v3 lui-meme, corroborent ces donnees in vitro. Enfin, la reconnaissance de la boucle v3 par les lymphocytes t humains est specifique de la souche virale d'ou est derivee la sequence, confirmant ainsi que la variabilite est certainement le probleme majeur pour la vaccination anti-vih


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 163 P.
  • Annexes : 543 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1994
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.