Organiation des genes codant pour les proteines non structurales du virus de la peste porcine classique et diagnostic differentiel des pestivirus

par LABIB BAKKALI KASSIMI

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de C. CRUCIERE.

Soutenue en 1994

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'agent responsable de la peste porcine classique (ppc) est un virus enveloppe appartenant au genre pestivirus de la famille des flaviviridae. Son genome est constitue d'une molecule d'arn monocatenaire de polarite positive d'environ 12,3kb, ne possedant pas de sequence polyadenilique a son extremite 3' et probablement non coiffee. L'adnc de l'arn genomique de la souche alfort/lcrv a ete clone et la sequence nucleotidique de sept regions du genome couvrant 8167 nucleotides a ete determinee puis comparee a celle des souches alfort/frc et brescia du virus de la ppc et nadl, osloss et sd-1 du virus de la diarrhee virale bovine (bvd). La souche alfort/lcrv est plus proche de la souche brescia (94,3% en nucleotides et 96,7% en acides amines). L'homologie entre les souches du virus de la ppc et celles du virus de la bvd est, en moyenne, de 67% en nucleotides et de 69% en acides amines. Afin d'etudier l'organisation genomique du virus de la ppc la region 3' terminale du genome a ete exprimee dans e. Coli sous forme de proteines de fusion avec la glutathione-s-transferase. Des anticorps monoclonaux diriges contre les produits d'expression ont ete obtenus. Une methode de criblage des surnageants d'hybridomes faisant appel a la detection par la chimiluminescence a ete mise au point. A l'aide de ces anticorps monoclonaux trois proteines virales ayant une masse moleculaire apparente de 76kda, 107kda et 145kda ont ete mises en evidence par immunoblotting dans les extraits de cellules infectees par la souche alfort/lcrv ainsi que par huit autres souches du virus de la ppc. Un schema de maturation de ces proteines est propose. Par comparaison avec le virus de la bvd une difference dans le nombre, la taille et la stabilite de ces proteines a ete observee. Des sondes moleculaires synthetisees a partir des fragments d'adnc et les anticorps monoclonaux obtenus a partir du produit d'expression ont ete utilises pour la distinction des pestivirus entre eux


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 182 P.
  • Annexes : 193 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1994
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.