Mecanismes de phosphorylation sur les residus serine du recepteur insulinique dans l'hepatocyte foetal de rat en culture. Role de la proteine kinase c et relation avec la reponse glycogenique a l'hormone

par JEAN-LUC ZACHAYUS

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de C. PLAS.

Soutenue en 1994

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La phosphorylation du recepteur insulinique resultant de l'activation de la tyrosine kinase intrinseque du recepteur et d'une serine kinase associee est essentielle pour la transduction du signal hormonal. L'objet de notre etude a ete de caracteriser les mecanismes de phosphorylation sur les serines du recepteur insulinique et leur relation avec la reponse glycogenique a l'hormone dans l'hepatocyte ftal en culture. La sous-unite beta du recepteur insulinique a ete revelee comme la phosphoproteine membranaire majeure de l'hepatocyte ftal permeabilise par la digitonine, du fait de sa phosphorylation constitutive sur les residus serine exprimee en presence de ca#2#+. Cette phosphorylation etait augmentee apres activation de la pkc et decroissait fortement a l'issue soit de la depletion de la pkc, soit de l'inhibition de celle-ci. L'insuline stimulait transitoirement la phosphorylation sur les serines du recepteur, mais n'activait pas l'autophosphorylation sur les tyrosines du recepteur. Apres purification, le recepteur insulinique ftal presentait une phosphorylation sur les serines sensible a l'insuline mais independante de la pkc, et se caracterisait par une autophosphorylation sur les tyrosines insulino-stimulee. Par ailleurs, une correlation existait entre le taux de la phosphorylation sur les serines du recepteur insulinique et celui de la glycogenese, lorsque les effets de l'insuline, du vanadate, du mn#2#+ et de l'heparine etaient consideres. Cependant, la glycogenese basale et la reponse glycogenique a l'insuline etaient inhibees lors de l'activation de la pkc, mais demeuraient inchangees apres l'inhibition de celle-ci. Cette etude revele le role de la pkc dans la regulation de la phosphorylation sur les serines du recepteur insulinique, qui entraine une inhibition de la tyrosine kinase du recepteur sans intervenir dans l'effet glycogenique de l'insulin e. Une autre serine kinase associee au recepteur et non soumise a la pkc serait responsable de la transduction de la reponse hormonale dans l'hepatocyte ftal


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 153 P.
  • Annexes : 211 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1994
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.