Reduction nephronique et deterioration renale. Importance des alterations tubulaires : role de l'hyperplasie de l'hypertrophie et des facteurs de croissance

par FABIOLA TERZI

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de C. KLEINKNECHT.

Soutenue en 1994

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le but de ce travail, qui est la resultante de trois etudes distinctes et successives, est de caracteriser les modifications structurales du parenchyme renal apres reduction nephronique et d'identifier les facteurs qui en sont a l'origine afin de comprendre les mecanismes de la deterioration renale. La premiere etude evalue l'efficacite de l'enalapril, en comparaison de celle d'autres anti-hypertenseurs, sur la progression de lesions renales dans le modele de nephrectomie subtotale par excision. Elle montre que l'enalapril est benefique uniquement en presence d'une restriction sodee moderee, et que cette restriction sodee a, par elle-meme, un effet benefique. Elle montre egalement que les dilatations tubulaires sont un phenomene majeur pouvant aboutir a un aspect polykystique du rein. La deuxieme etude analyse l'importance des alterations tubulaires dans la deterioration renale, analyse effectuee dans des conditions susceptibles de moduler la progression des lesions renales (administration de cinq traitements anti-hypertenseurs). Elle montre que les dilatations tubulaires sont plus diffuses que la glomerulosclerose et que l'hypertrophie tubulaire est mieux liee au pronostic que l'hypertrophie glomerulaire. La troisieme etude analyse les phenomenes a l'origine de la croissance compensatrice dans deux modeles de reduction nephronique, nephrectomie unilaterale et nephrectomie subtotale. Elle montre une proliferation cellulaire exclusive apres nephrectomie subtotale et une association d'hypertrophie et d'hyperplasie apres nephrectomie unilaterale. Ces phenomenes sont associes a la surexpression des trois facteurs de croissance etudies, egf, tgf- et tgf-b, dans les deux modeles de reduction nephronique et a l'induction des protooncogenes c-fos et c-jun exclusivement dans le modele de nephrectomie subtotale. Ceci peut rendre compte des differences lesionnelles observees: lesions moderees apres nephrectomie unilaterale, destruction du parenchyme avec dilatations tubulaires massives apres nephrectomie subtotale


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 257 P.
  • Annexes : 225 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1994
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.