Dynamique stellaire des noyaux de galaxies : observations et modelisation

par ERIC EMSELLER

Thèse de doctorat en Terre, océan, espace

Sous la direction de Roland Bacon.

Soutenue en 1994

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    De tres nombreuses etudes portent sur les regions centrales de galaxies, celles-ci contenant probablement des indices importants sur les processus de formation et d'evolution des galaxies. Les donnees photometriques et spectroscopiques montrent en effet que les noyaux de galaxies sont des structures extremement complexes, impliquant des phenomenes tels que: triaxialite, anisotropie, entites decouplees, asymetries, afin de comprendre la nature de ces composantes centrales, nous devons reconstruire leur fonction de distribution (de 6n variables pour n etoiles). Dans ce cadre, les integrales du mouvement peuvent etre utilisees pour exprimer de facon simple la fonction de distribution. Cependant, il est impossible de retrouver une telle fonction a partir des seules observables, probleme inverse connu comme etant mal pose. Nous devons donc restreindre notre champ d'investigation a des systemes stellaires simples, ou par des methodes de regularisation. L'analyse orbitale et les simulations n corps qui traitent le probleme de maniere autoconsistante, sont brievement discutees. L'hydrodynamique stellaire est aussi un outil extremement utile, car ses equations introduisent naturellement les moments de la fonction de distribution correspondant a des observables. L'etude des noyaux de galaxies necessite bien sur des donnees a haute resolution spatiale ainsi qu'une couverture bidimensionnelle. Nous avons donc entrepris un programme d'observation a l'aide de la camera haute resolution hrcam et du spectrographe integral de champ tiger. Les techniques de depouillement associees a ces instruments sont decrites, ainsi qu'une methode adaptative originale permettant de construire des modeles photometriques et dynamiques realistes des galaxies. Les resultats des observations de trois galaxies sont presentes: m 32, m 31 et m 104. Leurs regions centrales presentent des structures tres complexes incluant des entites decouplees, de la triaxialite, de l'anisotropie, des simulations n corps, qui montrent l'existence d'un mode stable de type m = 1 sont finalement brievement discutees

  • Titre traduit

    Stellar dynamics of galactic nuclei: observations and models


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 272 P.
  • Annexes : 282 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Observatoire de la Côte d'Azur. Laboratoire Géoazur. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T I-161
  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1994
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.