Le travail salarié féminin à Abidjan, 1946-1983

par Chantal Vlei

Thèse de doctorat en Connaissance des tiers-mondes

Sous la direction de Catherine Coquery-Vidrovitch.

Soutenue en 1994

à Paris 7 .


  • Résumé

    The aim of this thesis is firstly to analyze the contribution of women et work in the ivory coast and secondly, to evaluate the consequences of their working status on their married life. Two major periods brought on significant charges in the employment of women in the ivory coast. These vears beetween 1946 and 1964, and 1964 and 1983, leading to more political charges than a radical restructurating of society. Namely, the abolition of froced labour (5 april 1946), the enforcement of the civil code in 1964 and the making of new laws concerning the population and more specifically women in 1983. In the first part of our work, we evaluate the degree of integration of women in the urban economy of the ivory coast. Traditional view regarding the place of women in society and the poor schooling received by girls do of course hinder this process. In the second part, we examine the legislator's standpoint as reflected by the labour laws which stipulate that "women are entitled to work professionally without their husband's consent", and the reality.

  • Titre traduit

    Working women in abidjan, from 1946 to 1983


  • Résumé

    Le but de cette these est d'analyser d'une part l'apport de la femme ivoirienne a travers le travail salarie et de voir d'autre part les consequences de son statut de femme salariee sur sa vie de couple. On distingue deux etapes significatives dans l'evolution du travail salarie feminin en cote d'ivoire. Il s'agit de la periode 1946 a 1964 et de 1964 a 1983. Ces dates correspondent plus a des changements politiques qu'a une restructuration fondamentale de la societe ivoirienne. A savoir, l'abolition du travail force le 5 avril 1946, l'etablissement du code civil en 1964 et l'elaboration de nouvelles lois concernant la population ivoirienne et plus specifiquement les femmes en 1983. La premiere partie fait le point sur l'insertion des ivoiriennes dans l'economie urbaine. Mais leur integration dans le secteur moderne n'est pas favorisee tant par la conception traditionnelle du role de la femme dans la societe que par le retard des filles dans le domaine scolaire. La deuxieme partie aborde le point de vue des legislateurs sur le droit du travail qui stipule que "la femme a le droit d'exercer une profession sans le consentement de son mari" et la realite.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (405 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque de Recherches Africaines (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T473 (1, 2)
  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 18120-<1,2>

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 2640
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.