L'encre et le sang : récits de crimes dans la France de la "Belle Epoque" (1894-1914)

par Dominique Kalifa

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Michelle Perrot.

Soutenue en 1994

à Paris 7 .


  • Résumé

    La première partie («configurations») analyse l'augmentation du nombre de récits de crimes dans la presse, la littérature, l'imagerie et le cinéma populaires à la fin du XIXe siècle, puis met au jour l'inflexion du récit : du crime a l'enquête, ainsi que leurs modalités d'élaboration. La seconde partie («représentations») analyse les principaux motifs de ces récits : lieux, armes, mobiles et auteurs des crimes, avant de souligner les interprétations divergentes (socialistes, anarchistes et avant-gardes littéraires). La troisième partie («argumentations») est consacrée aux discours périphériques qui recouvrent ces récits : récits criminogènes ? Indices ou facteurs d'insécurité ? Élément d'une culture et d'une sociabilité populaires ?

  • Titre traduit

    The ink and the blood : crime stories in late nineteen century France (1894-1914)


  • Résumé

    The first part ( "configurations" ) enquires into the increase of the number of crimes stories in newspapers, popular novels, imagery and movies in the late nineteen century, then studies the change of the story : from crime to investigation, and the way of their making. The second part ( "representations" ) enquires into the main themes of this stories : places, weapons, motives and actors of crimes, then the divergent interpretations (socialists, anarchists and litterary avant-gardes). The third part ( "arguments" ) enquires into the peripheral talks consacrated to these stories : criminogens stories ? indication or factor of insecurity ? element of popular culture and sociability ?

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 1995 par Fayard à [Paris]

L'encre et le sang : récits de crimes et société à la Belle époque


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (723 f.)

Où se trouve cette thèse\u00a0?