Analyse du genome des yersinia pathogenes par electrophorese en champ pulse

par ISABELLE ITEMAN

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de E. CARNIEL.

Soutenue en 1994

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'electrophorese en champ pulse (ecp) est une technique recente permettant de separer en gel d'agarose des fragments d'adn de grande taille. Nous avons donc decide d'etudier le genome des yersinia en utilisant l'ecp. Nous avons voulu d'abord determiner la taille du chromosome de plusieurs especes de yersinia. Pour y. Ruckeri, la taille du genome varie entre 4465 kb et 4769 kb. Dans le cas de y. Pestis, y. Pseudotuberculosis et y. Enterocolitica, l'evaluation de cette valeur a ete difficile et peu fiable en raison du nombre eleve de fragments obtenus apres digestion (noti, xbai, spei et sfii) du chromosome. L'utilisation de l'enzyme intronique i-ceui a permis de determiner la taille de leurs chromosomes comme etant respectivement de 4530 kb, 4849 kb et 4424 kb. L'ecp s'est revelee un outil plus discriminant que le ribotypage ou le reap pour le typage et eventuellement pour le diagnostic des yersinia. Il existe un profil type en ecp pour les souches de y. Enterocolitica de serotype o:3 ou o:9. Pour y. Enterocolitica o:5, les isolats du biotype 3 (pathogenes) ont un profil type permettant de les distinguer des souches de biotype 1a. En raison du polymorphisme de restriction chromosomique chez y. Enterocolitica, l'ecp peut etre utilise pour l'epidemiologie de cette espece. Nous avons egalement mis en evidence par ecp une grande heterogeneite des profils genomiques chez y. Pestis et y. Pseudotuberculosis. Le chromosome des yersinia semble sujet aux remaniements. Nous avons montre qu'il existe une instabilite chromosomique chez les deux especes de yersinia enteropathogenes. Chez y. Pestis, le gene irp2 et le locus hms peuvent deleter entrainant une diminution de la virulence des souches mutantes. Le locus hms peut etre perdu independamment de irp2 mais pas l'inverse. L'ecp a montre que les rearrangements chromosomiques sont complexes et varient selon les souches


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 292 P.
  • Annexes : 482 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1994
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.