Etude de l'expression et de la biochimie des gtp-ases de la famille rab et de leurs proteines regulatrices

par CHUN ZHI YANG

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Gérard Buttin.

Soutenue en 1994

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les proteines rab de mammifere possedent de 35 a 70% d'identite en acides amines avec les proteines sec4/ypt1 impliquees dans la regulation du transport intracellulaire chez la levure s. Cerevisiae. Les proteines rab sont localisees le long des voies de biosynthese/secretion et d'endocytose ou elles regulent les etapes specifiques du trafic vesiculaire. J'ai tout d'abord etudie l'expression de certains genes et proteines rab au cours du processus de proliferation et de differenciation cellulaire dans deux modeles experimentaux. Nous avons montre une expression accrue de plusieurs proteines rab au cours de la differenciation phagocytaire, probablement correlee au developpement d'un trafic vesiculaire important. Par contre, aucune variation du niveau d'expression n'a ete observee au cours de la differenciation des lymphocytes b en plasmocytes, suggerant l'existence d'autres mecanismes de regulation. J'ai ensuite etudie les principales caracteristiques biochimiques de la proteine rab6. Pour ce projet, cette proteine a ete exprimee dans le systeme baculovirus/cellules d'insecte. Nous avons purifie les formes immature et mature de rab6 et ensuite compare leurs constantes d'association/dissociation du gdp et du gtp ainsi que leur activite gtp-asique intrenseque. L'observation de differences dans les vitesses de dissociation des nucleotides et dans l'activite gtp-asique des formes mature et immature de rab6 suggere que la geranyl-geranylation post-traductionnelle pourrait modifier legerement la structure tridimensionnelle de rab6. Enfin, j'ai etudie les complexes cytosoliques formes par les proteines rab dans le cytosol de plusieurs types cellulaires. Nous avons montre que les proteines rab peuvent se complexer in vivo avec rab3a-gdi et gdi , et que la proportion des proteines rab complexees a chacune des isoformes de gdi varie en fonction de l'abondance de ces deux isoformes dans les differents cytosols testes. Ces resultats indiquent que l'activite des proteines rab est regulee par au moins deux isoformes de gdi


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 177 P.
  • Annexes : 427 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1994
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.