Bouturage et microbouturage du fraxinus excelsior l. : aspects morphogenetiques et cytophysiologiques

par CONCEICAO ENEIDA DOS SANTOS SILVEIRA

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de A. NOUGAREDE.

Soutenue en 1994

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le frene (fraxinus excelsior l. ) etant surexploite, son maintien et sa propagation exigent des techniques rapides et performantes. Le bouturage conventionnel et le microbouturage ont ete mis en uvre. Seules les boutures de bourgeons terminaux et axillaires, prelevees durant la dormance de l'arbre, sont capables de debourrer et la position des bourgeons sur le rameau n'a pas d'incidence sur leur devenir. La nature du substrat de culture est sans effet sur le debourrement, mais un substrat mixte (tourbe-perlite-vermiculite) favorise la reprise d'activite morphogene et la perlite seule l'entretien a long terme des boutures. Les traitements auxiniques (acide indole-butyrique, acide naphatalene-acetique ou rootone f) n'influent pas sur le debourrement et s'averent inefficaces pour optimiser l'enracinement. L'etat du cycle cellulaire du bourgeon et du meristeme caulinaire (cytometrie en flux et microdensitometrie de l'adn in situ) revele que le bourgeon des boutures, apres une courte periode d'activite morphogene, s'engage vers un etat mimant l'etat dormant (construction d'ecailles, cycle bloque en g#o#-#1, accumulation d'amidon et de tannins). Le microbouturage de bourgeons terminaux et axillaires conduit a l'obtention de tres nombreux arbres vigoureux. Durant la phase de culture initiale, le woody plant medium (wpm), sans regulateurs de croissance, favorise a la fois debourrement et reprise d'activite morphogene. La phase de multiplication sur wpm additionne de benzylaminopurine (4,0 mg 1#-#1) et d'acide indole-butyrique (0,03 mg 1#-#1) est marquee par un allongement et un rajeunissement simultanes des pousses. Cette phase est une plaque tournante a partir de laquelle divers types de morphogenese peuvent etre induits: enracinement immediat pour 96% des pousses rajeunies, sur wpm sans regulateurs de croissance ; enracinement differe apres passage par trois cycles successifs de subcultures ; arrets de morphogenese caulinaire mimant l'etat dormant (cycle cellulaire en g#o#-#1, teneur en eau <60%, accumulation d'amidon et de tannins) mais arrets reversibles par excision des bourgeons et remise en culture. Le coefficient de multiplication (3,5) n'est pas affecte par les subcultures. La teneur 2c en adn nucleaire du frene en conditions naturelles et en culture in vitro est de 1,94 pg


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 302 P.
  • Annexes : 412 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1994
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.