Mecanismes de regulation de la circulation sanguine cerebrale au cours des crises d'epilepsie produites par l'acide kainique chez le rat

par ANNE-SOPHIE RIGAUD-MONNET RIGAUD

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de E. PINARD-SEYLAZ.

Soutenue en 1994

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le but de cette these est d'etudier les mecanismes qui participent a la regulation du debit sanguin cerebral au cours des crises d'epilepsie. Toutes les experimentations ont ete faites chez le rat eveille, respirant spontanement afin d'eviter l'influence des anesthesiques et des curarisants. Nous avons compare les modifications du debit sanguin local au cours des crises d'epilepsie induites par deux agents convulsivants: la bicuculline et le kainate. L'injection intraveineuse de bicuculline provoque des crises de courte duree s'associant a une hyperemie comparable dans le cortex fronto-parietal et la region ca#3 de l'hippocampe. L'administration intraperitoneale de kainate entraine un etat de mal epileptique prolonge s'associant a une elevation du debit sanguin, plus importante dans la region ca#3 de l'hippocampe que dans le cortex fronto-parietal. En recherchant le role possible de la riche innervation sympathique des vaisseaux sanguins cerebraux, nous avons montre que cette innervation perivasculaire ne modere pas l'augmentation de debit sanguin cerebral au cours des crises d'epilepsie induites par le kainate. Nous avons montre, que les catecholamines circulantes n'interferent pas avec les mecanismes cerebrovasculaires a court terme lies aux crises d'epilepsie, dans la mesure ou la surrenalectomie ne reduit pas l'hyperemie hippocampique induite par l'injection de kainate. Nous avons montre que le no joue un role majeur dans le controle du debit sanguin cerebral. En effet, l'inhibiteur de la no synthase, l'ester methylique de la n#g-nitro-l-arginine (l-name), reduit significativement l'augmentation du debit sanguin hippocampique lors des crises motrices induites par le kainate et entraine une hypoxie tissulaire locale relative. Enfin, nous avons montre que l'effet aggravant du blocage de la synthese de no par le l-name au cours des crises d'epilepsie induites par le kainate n'est pas lie a une augmentation de la concentration de glutamate extracellulaire dans l'hippocampe. A l'oppose, l'administration de l-name entraine une diminution de la concentration en glutamate extracellulaire, ce qui plaide en faveur du role regulateur du no dans la liberation de glutamate


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 261 P.
  • Annexes : 533 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1994
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.