Etude par extraction liquide-liquide du comportement thermodynamique du vanadium (5) dans un systeme biphasique eau-alcool aliphatique

par MOHAMMED RAKIB

Thèse de doctorat en Chimie

Sous la direction de J. AMOUROUX.

Soutenue en 1994

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les alcools aliphatiques extraient l'acide metavanadique a partir de solutions moderement acides de vanadium (v). Avec les solutions diluees de 1-decanol dans un hydrocarbure tel que le n-dodecane, le n-hexane, le xylene ou l'orthodichlorobenzene, le complexe extrait fait intervenir trois molecules d'alcool. La nature du diluant influe sur l'extraction et, tous les autres parametres identiques, le coefficient de distribution est diminue par la polarite du milieu. Une structure de l'acide metavanadique est proposee. Trois groupes hydroxyles, un atome d'oxygene et une molecule d'eau forment une bipyramide trigonale autour de l'atome de vanadium. Dans le complexe extrait, les trois molecules d'alcool solvatent les trois groupements hydroxyles. Avec les solutions d'alcool plus concentrees, les trois molecules d'alcool liees dans le complexe ne sont pas associees contrairement aux molecules libres. L'effet du solvant sur le complexe extrait est explique par la rupture progressive, lors de la dilution, de liaisons hydrogene faibles qui s'etablissent entre des molecules d'alcool et les ligands, probablement hydrates, qui occupent les deux autres sites de coordination de l'atome de vanadium. L'etude de l'extraction a partir d'un milieu perchlorique permet de determiner la valeur de la constante d'hydrolyse de l'ion dioxyvanadium a force ionique nulle. Les complexes de l'ion dioxyvanadium avec les sulfates et les phosphates ont ete identifies (dans le domaine de ph inferieur a 3) et leurs constantes de stabilite a force ionique nulle determinees grace a une exploitation appropriee tenant compte des coefficients d'activite de toutes les especes. Avec les sulfates, il se forme le complexe 1:1, de meme qu'avec l'ion dihydrogenophosphate et avec l'ion monohydrogenophosphate. La stabilite de ces complexes est inferieure a celle des composes equivalents obtenus par substitution d'un proton a l'ion dioxyvanadium


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 169 P.
  • Annexes : 96 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 1994 682
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1994
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.