Reactivite des atomes metalliques du groupe 13 vis a vis de l'hydrogene. Spectroscopie ir en matrice d'argon et calculs quantiques. Evidence de l'efficacite de la methode dft pour l'etude des interactions metal-ligande

par PLUTON PULLUMBI

Thèse de doctorat en Chimie

Sous la direction de J.-P. PERCHARD.

Soutenue en 1994

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le travail a pour but l'amelioration des connaissances des hydrures des metaux du groupe 13 par une double approche de spectroscopie ir en matrice et de calculs quantiques. Ont ete identifiees les trois especes mh#n n=1, 2, 3 apres irradiation uv-visible selective d'agregats metal-hydrogene. La connaissance de la totalite de leur spectre vibrationnel ainsi que ceux de leurs varietes isotopiques h/d a permis de preciser leur structure et leur champ de force. Ces resultats experimentaux sont parfaitement corrobores par plusieurs types de calculs quantiques, parmi lesquels la methode dft se revele efficace et de moindre cout. D'autres hydrures ont ete caracterises de facon plus ou moins complete ; en particulier on s'est interesse a un tetrahydrure d'aluminium, de structure tetraedrique que les calculs demontrent etre en fait l'anion a1h#4 isoelectronique de sih#4. Des applications complementaires de la methode dft ont ete realisees sur des metaux carbonyles anterieurement identifies au laboratoire par spectroscopie ir. L'excellent accord obtenu demontre l'adequation de cette methode a l'etude des complexes organo ou inorgano metalliques


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 150 P.
  • Annexes : 257 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1994
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.