Decision lexicale et schizophrenie

par Christine Passerieux

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de M.-C. HARDY-BAYLE.

Soutenue en 1994

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'evaluation experimentale du role du contexte dans la reconnaissance des mots peut etre utile pour preciser certaines anomalies du traitement de l'information dans la schizophrenie. Deux hypotheses alternatives sont discutees: hypothese d'une augmentation de la diffusion d'activation au sein du reseau semantique et hypothese d'un deficit d'exploitation des strategies integratives, traitement controle post-lexical. Les donnees experimentales vont dans le sens de la seconde hypothese. Les schizophrenes sont heterogenes et ce deficit est cliniquement correle au mieux avec le trouble formel de la pensee. Ce deficit semble de nature fonctionnelle puisqu'il peut etre corrige par un renforcement du contexte. Ces donnees sont discutees dans le cadre d'un modele de l'action


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 167 P.
  • Annexes : 186 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1994
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.