Effets analgesiques compares de la morphine et de la morphine 6-glucuronide lors d'une douleur aigue experimentale : la brulure

par Agnès Langlade

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de J.-M. SCHERRMANN.

Soutenue en 1994

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Apres une brulure cutanee, realisee chez le rat, par l'immersion d'une partie du corps dans de l'eau a 100c, nous avons compare l'effet analgesique de la morphine (mor) et de la morphine 6-glucuronide (m6g), apres differents types d'administration: intraveineuse (iv), intrathecale (it) et intra-cerebro-ventriculaire (icv). Les resultats de ces experimentations ont ete compares avec ceux obtenus dans un groupe de rats non brules (immersion dans de l'eau a 37c). La puissance analgesique de la m6g etait plus importante que celle de la mor, uniquement lors d'une administration centrale. Par contre, le delai et la duree d'action de la m6g etaient plus longs que ceux de la mor, notamment dans le groupe de rats brules et lors d'une administration iv. En pratique clinique, ces resultats ne permettent pas de justifier l'emploi preferentiel de la m6g dans le traitement des douleurs aigues chez l'homme, notamment dans le cadre d'une injection iv, selon la technique d'analgesie controlee par le patient. Dans le groupe de rats brules, la puissance analgesique des deux drogues etait nettement augmentee par rapport a celle observee dans le groupe de rats non brules, uniquement lors d'une administration peripherique (iv). Differents mecanismes pouvaient etre evoques: ?la permeabilite de la barriere hemato-encephalique (bhe) dans le groupe de rats brules est identique a celle observee dans le groupe de rats non brules. Une alteration de la bhe ne peut pas etre retenue comme explication. ?l'analyse des parametres pharmacocinetiques de la mor et de la m6g, injectees par voie iv, ont montre qu'il existait dans le groupe de rats brules, une augmentation de la quantite biodisponible de mor et de m6g. Cet element eclaircit en partie la difference de la qualite d'analgesie dans les deux groupes etudies. ?enfin, la mise en evidence d'une eventuelle production de endorphine en regard des zones brulees, nous ont permis d'etablir les conditions necessaires a l'action potentielle peripherique des morphiniques. La demonstration de cette eventuelle activite necessite imperativement l'administration prealable de naltrexone


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 191 P.
  • Annexes : 261 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Académie nationale de médecine (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 77095
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1994
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.