Etude en imagerie des phenomenes induits dans les lymphocytes t par la reconnaissance de l'antigene : oscillations calciques et changements de morphologie

par EMMANUEL DONNADIEU

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de A. TRAUTMANN.

Soutenue en 1994

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Nous avons utilise la technique d'imagerie de fluorescence pour caracteriser la reponse de lymphocytes t humains specifiques de la toxine diphterique actives par des cellules presentant l'antigene (fibroblastes murins transfectes avec des molecules du complexe majeur d'histocompatibilite de classe ii et capables de presenter l'antigene aux cellules t). Les lymphocytes t deposes sur une monocouche de cellules presentant l'antigene se deforment et augmentent leur ca#2#+i. Nous avons analyse successivement les caracteristiques de ces deux phenomenes. La reponse calcique des lymphocytes t presente des oscillations maintenues pendant 30 minutes. Des oscillations calciques identiques peuvent etre obtenues en stimulant les cellules t avec un anticorps contre la partie cd3 du recepteur specifique des lymphocytes t. Nous avons ensuite cherche a expliquer le mecanisme des oscillations de ca#2#+i declenchees dans les lymphocytes t stimules avec un anticorps anti-cd3. Nous avons montre que les pics sont composes essentiellement d'un influx de calcium vraisemblablement declenche par le vidage prealable des stocks calciques intracellulaires. Nous avons ensuite cherche a connaitre la gamme calcique efficace pour declencher la proliferation des lymphocytes t. Avec un anticorps anti-cd3, quelques rares pics de tres faible amplitude suffisent pour activer les cellules alors qu'avec de l'ionomycine, un ionophore calcique, des concentrations beaucoup plus elevees sont necessaires. Dans nos conditions experimentales nous n'avons pas reussi a mettre en evidence un role positif aux oscillations calciques. Dans la deuxieme partie de ce travail, nous avons montre que, durant les 30 premieres minutes de l'interaction des lymphocytes t avec les cellules presentant l'antigene, trois etapes pouvaient etre distinguees. La cellule t d'abord mobile se deforme au contact des cellules presentant l'antigene. Apres quelques minutes, la reponse calcique qui debute est accompagnee d'une immobilisation et d'un arrondissement des lymphocytes t. Nous avons montre que ce retour a la forme ronde est probablement du a une augmentation de la ca#2#+i car la thapsigargine declenche le meme effet. Plus tard durant la reponse calcique, les lymphocytes t vont de nouveau se deformer et s'etaler sur les cellules presentant l'antigene

  • Titre traduit

    Calcium oscillations and morphological changes induced in t cells by antigen recognition: an imaging study


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 177 P.
  • Annexes : 380 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 1994 553
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1994
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.