Etude chez l'homme d'un superantigene viral : la nucleocapside du virus rabique

par AMALIA MARTINEZ

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Monique Lafon.

Soutenue en 1994

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Ce travail presente l'ensemble des resultats qui a permis de formuler l'hypothese que la nucleocapside (nc) du virus de la rage peut etre un sag. Il presente aussi, pourquoi la nc du virus de la rage dotee de proprietes immunostimulantes, serait un sag particulier, en etant le premier sag viral exogene decrit chez l'homme. La nc peut etre consideree comme un sag pour les raisons suivantes: i. Elle reconnait les molecules du cmh de classe ii et la chaine alpha en particulier, sans influence de leur polymorphisme ni de la nature de l'isotype. Ii. Elle stimule une famille de lymphocytes vbeta 8 particulier parmi les pbl et les lymphocytes d'amygdales humains. Iii. Elle est capable de plus, d'induire la deletion neonatale des familles de lymphocytes qu'elle stimule chez la souris balb/c (lafon et al. , 1994). En utilisant des lignees jurkat vbeta 8, nous avons precise que la nc induit un flux calcique transitoire dans ces cellules, similaire au sag specifique des vbeta 8, la see. Les sags de bacteries ou de mycoplasmes et la nc se distinguent des sags codes par les virus de la tumeur mammaire, les mmtvs. Pour ces derniers, il n'a jamais ete mis en evidence de flux calcique, ce qui laisse suggerer que les mmtvs d'une part, et la nc et les se d'autre part, induisent chez les lymphocytes des voies d'activation radicalement differentes. Pour que l'activation des lymphocytes t par la nc soit complete et puisse se traduire par la production d'il-2 ou par le declenchement de l'apoptose, il faut qu'un deuxieme signal soit fourni par les cellules accessoires ou encore par un activateur de pkc, la pma. En cela, la nc se comporte comme la plupart des sags bacteriens a l'exception du tsst-1, sed et sec qui semblent pouvoir se passer de molecules du cmh de classe ii pour activer pleinement les lymphocytes t. Comme tous les sags bacteriens et mycoplasmiques, la nc du virus rabique stimule les lymphocytes b d'amygdales a produire des igg a la condition sine qua non qu'il y ait des lymphocytes t dans la culture dans un rapport t/b de 1/5. La nc fait aussi produire des cytokines, mais a la difference du tsst-1 il s'agit de cytokines caracteristiques de lymphocytes de type th2 (il-4, pas d'il-2, pas d'ifn-gamma). Par cette propriete elle se rapprocherait du mam avec laquelle elle partage l'autre caracteristique d'etre un faible mitogene des t. Elle se distingue du mam, toutefois, car elle est incapable de faire produire des igm, la nc possede une derniere propriete qui fait d'elle un sag particulier: celle de ne stimuler que les lymphocytes cd4+. Que la nc recrute preferentiellement de b matures, des lymphocytes th2, et parmi eux que les cd4, pourrait expliquer les fonctions immunostimulants de la nc. La nc pourrait etre proposee comme adjuvant des reponses vaccinales

  • Titre traduit

    A new human viral superantigen : the nucleocapsid of rabies virus


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 179 P.
  • Annexes : 223 REF.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1994

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 1994PA066405
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.